Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Les supporters de Fos Provence Basket fêtent la montée en Elite

Fos Provence Basket

1/3

Fos Provence Basket

Fos Provence Basket

2/3

Fos Provence Basket

Les supporters de Fos Provence Basket fêtent la montée en Elite

3/3

Les supporters de Fos Provence Basket fêtent la montée en Elite

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les basketteurs de Fos ont validé la montée en Jeep Elite en s'imposant ce soir à Nantes 71/89. Les supporters qui s'étaient rassemblés en nombre à Parsemain ont bien fêté ça à distance.

 Images maritima: les supporters de Fos fêtent la montée en Elite
 réaction maritima: Jean-Pierre Barnes président de Fos Provence Basket
 réaction maritima: Daniel le speaker de Fos Provence Basket
 réaction maritima: l'emblématique Lulu qui prend sa retraite avec cette montée
 réaction maritima: Ousmane Kaba et Moustafa Haidara de la BYers Academy
 réaction maritima: le maire Jean Hetsch après la montée de Fos Basket en Elite

Ils étaient une centaine réunis ce soir à Parsemain pour suivre ensemble le match des basketteurs de Fos à Nantes sur grand écran. Des jeunes et des membres du club, des bénévoles et des partenaires, tous prêts à vibrer et rêvant d'une montée en Jeep Elite. Et leur rêve s'est réalisé avec cette victoire de Fos 71/89 entrainant une explosion de joie et un verre de champagne pour fêter ça!

Les spectateurs sont passés par toutes les émotions ce soir. Hyper concentrés d'abord avec quand même quelques cris de joie sur certains paniers mais peu d'occasions de s'enflammer dans un début de match serré et tendu (13/13, 5e; 17/17, 7e, 20/21, 10e) même si Caner Medley, Diggs et McCain ont essayé de prendre les choses en mains pour les BYers. Le tir à 3 points d'Hernandez en fin de quart temps a entrainé les premiers gros applaudissements. 

Les fans ont parfois brandi le poing, se sont aussi pris la tête à deux mains sur certaines occasions ratées. A Nantes, les hommes de Giuitta ont eux commencé à prendre leur distance sous l'impulsion de Massa et Augustin Fairell (23/29, 12e) mais sans se mettre de suite à l'abris (26/33, 15e)... ce qui a provoqué des "oooh" et des "waouh" des supporters. Des supporters qui ont pu aller boire un coup à la pause en étant un tout petit peu plus serein avec l'avance de 12 points de leur équipe (31/43, 20e). "Sulli va être MVP s'il continue comme ça", entend on. Un Sullivan Hernandez particulièrement en forme avec 11 points et 4 rebonds.

Mais la sérénité n'est pas restée longtemps, les Nantais revenant des vestiaires avec de meilleures intentions (43/49, 23e). Heureusement pour le cœur des spectateurs, les BYers ont très vite repris leur marche avant (52/63, 30e)... peut-être poussés à distance par le tambour de Lulu et les encouragements du public à Parsemain.

Un public qui s'est complètement lâché dans le dernier quart temps savourant chaque minute de son équipe terminant en rouleau compresseur (64/83, 35e). Hurlant et applaudissant à tout va jusqu'à la victoire 71/89.

Fos retrouve donc le plus haut niveau du basket français deux ans après l'avoir quitté et tout le monde est unanime pour dire que cette fois les BYers seront prêts!!...

En attendant les supporters ont prévu de célébrer le retour de leurs héros demain soir à 18h à Parsemain.

 

Retrouvez en vidéo : les images de joie des supporters mais aussi les réactions exclusives du président du club Jean-Pierre Barnès, du maire de Fos Jean Hetsch, de l'emblématique Lulu, de Daniel le speaker et de 2 joueurs de la BYers Academy Ousmane Kaba et Moustafa Haidara qui ont participé cette saison à plusieurs rencontres de Pro B avec les pros (au micro de JM Darras)

 

Concernant le match de ce soir de nombreux fosséens se sont mis en évidence ce soir pour ce moment décisif: Massa désigné MVP (16 points, 10 rebonds et 5 passes décisives), Diggs (15 points, 4 rebonds, 5 passes décisives), Augustin Fairell (14 points, 5 rebonds), Caner-Medley (12 points, 4 rebonds), Hernandez (11 points, 5 rebonds) ou encore Choquet (6 points et 7 passes décisives)