Temps forts

Rognac: Bouygues Telecom installe une antenne relais en douce

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est par un courrier, envoyé aux habitants, que le maire de Rognac Stéphane Le Rudulier a montré sa colère contre Bouygues Telecom. Dans cette lettre, le maire détaille sa guerre contre l'opérateur de téléphonie mobile et l'installation chemin des Tamaris d'une antenne relais. "En m’opposant dès le début à ce projet, j’ai tout fait pour obtenir de la part de l’opérateur une solution plus éloignée des habitations et plus éloignée de la crèche municipale « Le Petit Prince ». Les décisions judiciaires ne nous ont pas donné gain de cause et les discussions engagées jusqu’à il y a quelques semaines avec l’opérateur Bouygues Telecom pour leur proposer plusieurs autres solutions, plus respectueuses de votre cadre de vie, ont été balayées du revers de la main." Selon le maire, l'entreprise aurait profité de la crise sanitaire pour démarrer les travaux contres l'avis municipal et celui des riverains. "Bouygues Telecom a profité de surcroit de la crise sanitaire inédite que nous traversons pour précipiter le démarrage de son chantier, sans en avertir la municipalité et sans afficher les documents administratifs requis." Une dernière faille qui a permis à la municipalité de prendre un arrêté interruptif de travaux. " Celui-ci interdit désormais à la société ou ses prestataires de poursuivre le chantier. J’ai en parallèle engagé une démarche en référé (procédure rapide pour les cas d’urgence) auprès du tribunal afin d’obtenir l’arrêt définitif du chantier, aux motifs de la protection de la santé de mes concitoyens et du trouble évident et anormal de voisinage causé," explique le maire dans son courrier. 

Il invite également les habitants à se mettre en relation avec le collectif « contre antenne » (contreantenne@gmail.com) "afin de réunir nos forces et de monter une action plus forte auprès du magistrat."

Le maire conclut toutefois "Je ne suis pas opposé au déploiement de réseaux téléphoniques performants de type 5G sur le territoire communal. Je déplore seulement que soient utilisés des procédés sans concertation, sans compromis et au mépris flagrant des riverains ayant à en subir les conséquences visuelles, financières, et possiblement sanitaires".

 De son côté, Bouygues Télécom justifie l'installation de cette antenne relais par la nécessité d'être en conformité avec les obligations de couverture et de capacités contenues dans leurs licences.