Temps forts

Rognac. Un terrain privé "occupé illégalement" par des gens du voyage

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Dans un communiqué, le maire de la commune de Rognac, Stéphane Le Rudulier, dénonce "l'occupation illégale" d'un terrain privé par des personnes issues de la communauté des gens du voyage. 

"Aujourd’hui, vers onze heures, j’ai été informé du fait qu’une vingtaine de caravanes de gens du voyage s’était installée en toute illégalité sur un terrain privé à proximité du site pétrochimique de la Grande Bastide, sur notre commune. Je me suis immédiatement rendu sur place en soutien sans réserve à la direction de Lyondell Basell, propriétaire du site, avec la police municipale et la gendarmerie nationale. Ce terrain, propriété de la société Lyondell Basell, est situé dans un périmètre SEVESO, avec les risques évidents que cela comprend, et n’est nullement destiné à ce type d’occupation puisque non desservi par les réseaux d’assainissement, d’eau potable, ni équipé de réseau électrique sécurisé. Je condamne bien évidemment de tels agissements. S’imposer en force, user de subterfuges pour déjouer les forces de l’ordre et entrer dans des lieux privés sans autorisation sont des comportements inacceptables dans un État de droit, comportements contre lesquels nous ferons face avec la plus grande fermeté. J’ai d’ores et déjà pris contact avec le directeur adjoint de la société Lyondell Basell, qui effectuera un constat d’huissier d’ici demain midi pour engager une procédure en référé auprès du Tribunal, afin d’obtenir de la justice une expulsion sans délai de ces intrus.

Le directeur adjoint de la société a rencontré ces occupants illégaux, leur sommant de quitter les lieux au plus tard vendredi. Ces derniers seront par ailleurs astreints à un respect total de règles de vie élémentaires sur le site, sous peine de voir ce délai accordé purement et simplement annulé. Parallèlement à cela, j’ai demandé à M. le Préfet de mettre en œuvre
la procédure administrative de mise en demeure et d'évacuation forcée des gens du voyage en situation d'occupation illégale troublant l'ordre public.

La municipalité est pleinement au travail en partenariat avec le propriétaire et les services de l’État pour que cette situation se résolve dans les meilleurs délais et que le quartier des Brets-Barjaquets retrouve un cadre de vie serein et apaisé".