Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Le Préfet de région annonce une table ronde pour le frêt à Miramas

D. Gesualdi D. Gesualdi
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'avenir de la gare de triage de Miramas est ce soir un peu plus clair après l'annonce par le préfet de région de la tenue d'une table ronde sur le dossier, un rendez-vous très attendu des différents acteurs comme le Maire de Miramas, Frédéric Vigouroux qui vient de publier ce communiqué

"Après l’engagement de l’État pour le développement du train comme moyen de transport écologique et performant, le Préfet de Région Christophe MIRMAND vient d’annoncer, ce soir lors de la clôture du débat de la liaison Fos-Salon, la table ronde tant attendue sur la Gare de triage de Miramas, étape déterminante pour l’avenir du Fret ferroviaire sur notre territoire. L’État, la Région et SNCF Réseau vont travailler à la rénovation de l’outil industriel que représente le triage de Miramas, présentée dans le cadre du plan de relance national.

« Après 10 ans de combat aux cotés des cheminots, cette annonce est une victoire que la ville attend depuis longtemps pour le triage de Miramas et l’avenir du Fret ferroviaire et je m’en réjouis.Tous les signaux sont au vert avec l’engagement de l’État à financer la relance du fret ferroviaire et la volonté de la SNCF d’engager les travaux d’investissements indispensables pour ce formidable outil. Cette table ronde est l’aboutissement d’un travail sans relâche porté par la commune, la Préfecture, la Région, la Métropole et les syndicats cheminots notamment ces 3 dernières années avec la DREAL (l’ETat) et la Région Sud qui ont permis d’identifier précisément les options et perspectives de développement de la gare de triage. Nous l’avons toujours dit : Le train est un mode de transport d’avenir, sûr, écologique et il est complémentaire aux autres modes de transport dans notre région. »
Frédéric Vigouroux, maire de Miramas.


Rappelons que la gare de triage de Miramas constitue l'une des portes d'entrée du fret ferroviaire régional, permettant la desserte des principales zones logistiques (Fos-sur-Mer, Étang de Berre, Marseille, Arles, Saint Martin de Crau, CLESUD), et le transport de matériel militaire pour le déploiement des opérations extérieures. Un équipement performant qui représente 10 % du Fret National avec un système automatisé de tri gravitaire(tri à la bosse) pour la constituion des trains. Le positionnement géographique du triage de Miramas, lui donne un rôle stratégique dans le chantier du transport combiné de CLESUD et dans l'offre MLMC (Multi Lots Multi Clients) pour les « chargeurs » dans le transport de produits chimiques ou dangereux ou liés à la sidérurgie remplissant le double objectif de sécurité et de réduction de la pollution par le choix du transport ferré. L’organisation du transport de marchandises et en particulier du fret ferroviaire est une opportunité de développement économique, environnementale et sociétale majeure pour notre territoire. L’enjeu du triage est partagé par de nombreux acteurs qui ont participé à des groupes de travail menés depuis 2017 : Préfet de Région , DREAL, Région Sud PACA, Métropole, Ville de Miramas, AGAM, SNCF Réseau, SNCF Logistics, Europorte, Naviland Cargo, Kemone, Ineos, Groupe Combronde, cabinet SECAFI.

Aujourd’hui, le fret ferroviaire doit s’inscrire dans une stratégie sur la logistique favorisant l’équilibre des modes de transports et donc des logiques de report modal aux niveaux national et international. En réunissant l’ensemble des acteurs concernés cette table ronde permettra de conduire enfin ce projet prioritaire et d’avenir."