Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

A Martigues, la commémoration en image du 8 mai 45

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Traditionnelle cérémonie ce matin à Martigues pour célébrer la victoire des Alliés et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe suite à la capitulation de l'Allemagne nazie.
Le cortège précédé par la fanfare de Martigues est parti du cours du 4 septembre pour rejoindre, quelques centaines de mètres plus loin, la place du 8 mai 1945, au pied de la statue qui commémore l'événement.
Une vingtaine d'enfants de l'école Aupècle ont entonné tour à tour la Marseillaise, Bella ciao (le chant de révolte italien en l'honneur des partisans et résistants opposés aux troupes allemandes alliées de la République sociale italienne fasciste) et le Chant des partisans.
Entre temps, un jeune Martégal a procédé à la lecture du message rédigé pour l'occasion par Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants.
Puis ce fut au tour de Gaby Charroux, maire de Martigues de prononcer un discours qui rendait hommage aux victimes de la Seconde Guerre mondiale ainsi qu'à celles des conflits actuels. Il en profitait pour rappeler l'aide financière de la ville à destination des victimes de la guerre en Ukraine comme ce fut la cas également lors du conflit au Haut karabagh (qui opposait l'Arménie et l'Azerbaïdjan) ainsi que le soutien à l'association SOS Méditerranée qui œuvre à sauver des vies humaines.
Hommage également rendu à Georges Cozzolino, 101 ans, ce vétéran martégal de la campagne d'Italie - sous les ordres du général de Monsabert, le libérateur de Marseille - a combattu de 1941 jusqu'à la fin de la guerre dans des conditions terribles. Il a notamment participé à la célèbre bataille de Monte Cassino et a vu tomber nombre de ses camarades, âgés comme lui à l'époque d'une vingtaine d'années et lui-même a dû tuer pour survivre


En vidéo, des extraits de la cérémonie