Temps forts

Martigues : la Ville prend un arrêté sur les commerces

M. Maisonneuve M. Maisonneuve
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

 

DECLARATION GABY CHARROUX Maire de Martigues – Prise d’un arrêté pour interdire l’ouverture de tous les commerces de 20h à 6h, à l’exception des restaurants et snacks qui fonctionnent en livraison

 Depuis 72 heures, un nombre important de maires ont décidé, unilatéralement de proclamer sur le territoire de leur commune un couvre-feu. Martigues n’a pas et ne prendra pas cette décision.

 En premier lieu parce que la mise en place du couvre-feu relève de l'exception aux droits fondamentaux constitutionnels et qu’il appartient donc à l'Etat et à ses représentants de le décréter tout autant que de le justifier.

Il est par conséquent du ressort du Préfet, voire du Sous-Préfet, avec qui je me suis entretenu de la chose, de le déclencher.

 En second lieu, l’emballement autour de cette question, au-delà du caractère opportuniste ou démagogique qu’il peut revêtir dans certains endroits, au-delà du clivage clair qu’il met en lumière entre les défenseurs de la répression et l'interdiction comme seules réponses aux questions de société et les autres, pose la question de son utilité.

 Pourquoi a-t-on besoin d’un couvre-feu alors que la règle est le confinement ?

 La mise en place d’un éventuel couvre-feu suggère une interdiction stricte de sortir avec deux conséquences :

 -des moyens pour faire respecter cette interdiction stricte. Comment imaginer cela à Martigues quand les forces de Police Nationale n'ont déjà pas les moyens humains d'effectuer, en journée, les missions qui leur incombent dans le contexte actuel.

 -les activités ou déplacements professionnels ne sont pas autorisés sauf dérogations. Ce qui veut dire que les restaurateurs (empêchés d’activités normales par le confinement) et qui se sont organisés pour livrer de la nourriture le soir ne pourraient plus le faire. 

Le couvre-feu devient une contrainte supplémentaire pour ces commerces plus qu’une protection.

 Plutôt que cette mesure imparfaite, pour ne pas la qualifier d’illusoire, la Ville de Martigues a souhaité mettre en place un panel de mesures et d’organisations humaines qui ont vocation de répondre au seul objectif qui m’anime en la période : la sécurité sanitaire de toute la population martégale devant la menace du Covid-19.

 Ainsi, après avoir :

-          fermé tous les lieux qui peuvent permettre aux gens de sortir, de se rassembler (aires de jeux, parcs, stades, squares, plages...)

-          réorganisé l’activité de la police municipale pour veiller au respect des consignes

-          déployé dans les quartiers des équipes d'agents (éducateurs, animateurs, agents de développement social urbain...) pour demander aux gens de rester chez eux et pour accompagner celles et ceux qui en ont besoin.

J’ai donc décidé de prendre un arrêté pour interdire l’ouverture de tous les commerces de 20h à 6h, à l’exception des restaurants et snacks qui fonctionnent en livraison.