Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

PPRT Lavéra Martigues: la surpression en plus

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Se tenait il y a quelques semaines la réunion des personnes et organismes associés (POA) au PPRT de Lavéra. Le fameux plan de prévention des risques technologiques censé définir les risques auxquels sont exposés les riverains. Si l'élaboration de ce plan avait déjà mis en lumière un risque toxique, les riverains ont appris, lors de cette réunion, que venait s'ajouter un risque de surpression. Sont notamment concernés les habitants de Lavéra, Ponteau, Saint-Pierre et Saint-Jean. Une mauvaise nouvelle qui les obligera à réaliser des travaux sur les fenêtres de leurs habitations en plus de la création d'une salle de confinement liée au risque toxique. "Nous contestons ces études de dangers, explique Christian Legrand, le président de l'association des riverains de la plateforme de Lavéra (Arpil). Nous refusons l'application de la première phase de ce PPRT." Les membres de l'association demandent des études supplémentaires avec pour objectif la réduction des risques à la source. A cela s'ajoute la question du financement des travaux. "Pour l'heure nous devrons payer 10% du montant et faire l'avance du crédit d'impôt." Des courriers ont été envoyés au sous-préfet, à la Dréal ainsi qu'aux collectivités locales. Pour l'heure aucune réponse n'a été apportée. Les études de dangers, elles, devraient être terminées d'ici la fin de l'année. Après approbation du PPRT par le préfet, les recours ne seront plus possibles.