Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

La nouvelle vie du château des Baumes à Istres

La nouvelle vie du château des Baumes à Istres

1/1

La nouvelle vie du château des Baumes à Istres

M. Danloy M. Danloy
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Hier soir, le Château des Baumes a été le cadre d’une inauguration festive dans le respect des consignes sanitaires en vigueur. L’ancienne bastide, laissée à l’abandon pendant des décennies, va connaître une nouvelle vie, tournée vers le monde économique et la promotion touristique du territoire

Patrick Grimaldi, conseiller municipal délégué à l’économie, l'industrie et le développement numérique, a assuré qu’on allait désormais « y parler du futur mais rester fidèle à l’économie et au modernisme d’Arduin ». Ce propriétaire du domaine qui a fait donner son nom de château à la bâtisse bourgeoise au début du XXe siècle.

Nicole Joulia, première adjointe et vice-présidente du Conseil départemental, s’exprimant au nom de la présidente Martine Vassal, a salué la foule présente « qui prouve l’attachement de tous les Istréens à ce bâtiment ». Aidé à hauteur de 1M€ par le Département, « ce projet porte les valeurs auxquelles la présidente est attachée, dont la mémoire fait partie ».

Le député Pierre Dharréville a tenu « à partager ce moment autour de cette belle bâtisse, un monument du patrimoine que vous avez choisi de faire vivre ».

François Bernardini s’est dit « heureux de ce moment, symbole d’une renaissance. Le château était une tête de pont des activités agricoles de l’époque ». Évoquant l’histoire tumultueuse des lieux, le maire d’Istres a souligné qu’il avait fallu « lui imaginer un destin. Les engagements pris ont été tenus. Le château permettra un brassage de moyens, d’occasions, de sens. Il deviendra un centre névralgique pour continuer à construire un avenir fort ».

Autour de Geneviève Mille, qui y a habité étant enfant jusqu’en 1964, les descendants de la famille Rougemont ont découvert et apprécié une restauration unanimement saluée par les convives. L’architecte Philippe Matonti et les artisans ayant oeuvré à cette réhabilitation exemplaire, dont le potier Stéphane Montalto, Meilleur ouvrier de France, ont pu à leur tour goûter le fruit de leur travail.

 

Communiqué et crédit photo: Ville d'Istres