Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Saint Chamas: un banc commémoratif pour les victimes de féminicides

M. Danloy M. Danloy
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Laura Bertin n’avait que 22 ans lorsqu’elle est morte en 2019 sous les coups de son compagnon. C’est en sa mémoire que son père Jean-Jacques Bertin a créé l’association « Laura B 22 ans » et choisi, en ce triste anniversaire, de rendre hommage à sa fille ainsi qu’à l’ensemble des victimes de féminicides. Organisée en concertation et avec le plein soutien de la mairie de Saint-Chamas, une cérémonie de recueillement se tiendra demain à 16 heures, au Jardin des Tamaris, à côté du port de pêche. A cet endroit, sera notamment inaugurée, en présence de plusieurs élus locaux, la pose d’un banc commémoratif qui deviendra le symbole de l’engagement de la ville face à terrible fléau. L’occasion de dire et redire « STOP aux violences faites aux femmes et aux enfants ! » et d’appeler à une évolution de la législation afin que les bourreauxsoient enfin punis à la hauteur de leurs crimes

Laura Bertin est morte, le 12 mai 2019, sous les coups de son compagnon. Elle avait 22 ans. Elle venait de quitter Saint-Chamas et le domicile de son père depuis quelques semaines pour suivre son nouveau conjoint à Lyon où on la retrouvera agonisante avant de décéder à l’hôpital. En la mémoire de sa fille, Jean-Jacques Bertin a créé l’association "Laura B 22 ans" qui a déjà organisé deux rassemblements  ontre les violences conjugales : l’un, le 27 décembre 2020, à Istres ; l’autre à Salon, le 13 février 2021.