Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

" J'ai découvert ma fille morte sous les coups de son compagnon" le papa d'une fille de 22 ans

M. Danloy M. Danloy
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Stop aux féminicides et aux violences conjugales. Des chiffres alarmants et des violences en hausse en 2020. En France, 149 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-conjoint en 2019. Soit un décès tous les deux jours. Les situations de violences conjugales, cette année, ont fortement augmenté notamment lors des épisodes de confinement liés à la crise sanitaire. Un rassemblement solidaire en soutien aux victimes demain à 14 heures, à l’esplanade Charles de Gaulle à Istres. Deux associations locales - Stop ! aux violences faites aux femmes (Istres) et Laura B 22 ans (Saint-Chamas) s’unissent pour organiser ce moment fort qui rendra hommage aux victimes. L’occasion d’appeler les institutions locales, nationales et internationales à intensifier leurs moyens et actions de lutte contre ce fléau dévastateur qui touche la population dans son ensemble – femmes, hommes et enfants. Un arbre de Noël sera érigé sur la place de la mairie d’Istres. 90 boules de Noël y seront accrochées pour autant de victimes à ce jour en 2020 décédées sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints. A l’énoncé du nom de chaque victime, une bougie sera déposée au pied du sapin. En présence de nombreux élus locaux et de représentants d’associations et organisations mobilisées pour cette cause, cette cérémonie de recueillement rassemblera le plus grand nombre dans le strict respect des mesures sanitaires en vigueur (masque obligatoire)

 

En audio: le témoignage de Jean Jacques de Saint Chamas, sa fille est morte en mai 2019, sous les coups de son compagnon. Elle avait 22 ans. Elle venait de quitter Saint-Chamas et le domicile de son père depuis quelques semaines pour suivre son nouveau conjoint à Lyon où on la retrouvera agonisante avant de décéder à l’hôpital. En la mémoire de sa fille, Jean-Jacques vient de créer l’association "Laura B 22 ans". Pour sa première action locale symbolique, Il a décidé d’unir sa cause à celle portée par Latifa Bisbis pour une cérémonie de recueillement demain après-midi à Istres, la ville natale de Laura.