Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

S.P.A : pétition et campagne choc pour soutenir la proposition d'abolition de la corrida

D. Moisson D. Moisson
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

SI TORTURER ET TUER UN CHIEN OU UN CHAT ÉTAIT UNE TRADITION, LE TOLÈRERIEZ-VOUS


La SPA soutient la proposition de loi du député Aymeric Caron visant à interdire la corrida, qui sera examinée le 24 novembre à l’Assemblée nationale.
« Cette démarche s’inscrit dans la continuité du combat que nous menons depuis de nombreuses années, avec d’autres associations, et nous espérons que cette journée marquera un tournant dans l’histoire d’une société qui souhaite évoluer en respectant les animaux. » indique Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA.
Ce dernier écrivait aux membres du Parlement en avril 2019 : « Comment, si notre pays continue à autoriser la mise en scène de ce qui n’est en réalité qu’un supplice, apprendre aux générations futures qu’un animal est un être vivant doué de sensibilité ? Aurions-nous en France une cruauté interdite pour les animaux de compagnie qui mérite d’être sanctionnée, et une cruauté pour les taureaux qui serait légale ? »

En 2019, la SPA assignait devant les tribunaux correctionnels les cinq principales villes taurines, les organisateurs de corridas et les toréros. La SPA a perdu ces instances et attend aujourd’hui la décision de la Cour de cassation. Néanmoins, l’association a obtenu une avancée sans précédent de la part des tribunaux saisis ; ces derniers ont en effet reconnu le caractère « indéniable des souffrances et des
sévices infligés aux taureaux pendant la corrida ». Seul le volet législatif reste à faire évoluer : ces actes étant répréhensibles, ils doivent le devenir en droit, par la suppression de l’exception de tradition locale.
Sans cette action du législateur, ni les juridictions, ni la SPA, ne sont en mesure de faire condamner les auteurs ni cesser la pratique taurine.
Afin d’interpeller les députés et le grand public sur cette nécessité, la SPA se mobilise avec une nouvelle campagne de sensibilisation qui, pour marquer les esprits, joue avec les codes traditionnels de ce spectacle macabre #AuNomDeLaTradition.


La SPA a porté le débat sur le terrain judiciaire
Si torturer et tuer un chien ou un chat était une tradition, le tolèreriez-vous ?
Dans cette campagne choc, la SPA détourne les affiches traditionnelles de corridas en remplaçant le taureau par un chien et un chat, pour montrer la cruauté de l’exception qui demeure. Les taureaux sont eux aussi des êtres vivants doués de sensibilité et doivent à ce titre être protégés contre toute forme de maltraitance.
Construisons un monde plus éthique, sans violence gratuite. Un monde dans lequel le respect de l’animal fait partie de nos valeurs et où torturer un être doué de sensibilité, pour le plaisir, au titre d’une tradition est interdit partout, sans exception.

(Communiqué S.P.A)

Pour en savoir plus et signer la pétition 

VIDEO : interview de Tamara Guelton responsable du pôle juridique Protection animale de la SPA au micro de Davy Moisson