Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

"L’ouverture à la concurrence du TER est une avancée majeure" pour Renaud Muselier

1/1

"L’ouverture à la concurrence du TER est une avancée majeure" pour Renaud Muselier

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

« L’ouverture à la concurrence du TER est une avancée majeure pour les usagers et les contribuables » déclare dans un communiqué le Président de la région Sud Renaud Muselier suite au mouvement social en cours à la SNCF pour dénoncer l’ouverture à la concurrence des services ferroviaires:
"Pour mémoire, le 29 octobre, nous proposerons au vote des élus régionaux l’attribution de deux lots de lignes ferroviaires représentant un tiers du trafic régional. Sur le premier lot, représentant 10 % du trafic, Transdev a proposé la meilleure offre, mais sur le deuxième, représentant 23 % du trafic, la meilleure offre a été proposée par la SNCF. Elle continuera donc d’exploiter 90 % du trafic régional.
L’ouverture à la concurrence représente une chance unique pour notre territoire. Grâce à elle, l’offre de train sera doublée sur la ligne Marseille – Toulon – Nice et sera augmentée de 75 % sur l’étoile azuréenne, et le tout à un prix équivalent pour la Région.
Cette augmentation de l’offre entrainera une augmentation de la fréquentation et donc une augmentation des recettes. C’est un cercle vertueux ! Alors qu’aujourd’hui avec cette grève, les usagers seront encore découragés de prendre le train, cela va couter des dizaines de milliers d’euros à la SNCF, pour finalement faire perdre tous les défenseurs du train.
L’exemple allemand est frappant. Après l’ouverture à la concurrence, la fréquentation a augmenté de 20 %, permettant à l’opérateur historique de maintenir son trafic.
Enfin, ces nouveaux contrats offrent une garantie supplémentaire aux habitants de Provence-Alpes-Côte d'Azur qui circulent tous les jours sur leurs lignes. Si les objectifs de fréquentation, de ponctualité et de fiabilité ne sont pas atteints, la SNCF, comme Transdev, devront payer des pénalités. La concrétisation de cette première étape dans l’ouverture à la concurrence représente une avancée majeure à la fois pour les usagers et pour les contribuables »