Temps forts

Journée mondiale des réfugiés: un rassemblement prévu ce matin à Martigues

M. Danloy M. Danloy
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La crise sanitaire mondiale liée au coronavirus a encore aggravé les conditions de vie et d’accès aux droits des réfugiés et demandeurs d’asile. Depuis de longues semaines, les frontières du monde se sont fermées, le virus les a pourtant largement franchies. Les réfugiés, eux, ont souvent été laissés sans défense face au virus, avec une quasi impossibilité d’appliquer les gestes « barrières ».
Le virus ne doit pas être une excuse pour refuser aux réfugiés et demandeurs d’asile l’accès aux droits les plus essentiels. Dans la plupart des pays européens, les demandes d’asile ont été suspendues obligeant bien souvent les demandeurs à vivre dans des conditions inhumaines. Dans notre département les retards ou pertes de courriers ont souvent mis en échec leurs démarches administratives. Ces retards ont rendu impossible le dépôt de recours à la CNDA qui doit être réalisé sous 15 jours. A Martigues c'est environ 10 OQTF (obligation de quitter le territoire français ) français qui ont été notifiées depuis le 11 mai. Le 20 juin, journée internationale des réfugiés, les militants communistes seront dans de nombreuses villes partie prenante des initiatives pour un accueil digne des réfugiés, pour une autre politique migratoire, pour demander la régularisation des personnes étrangères vivant en France. La section du PCF de Martigues vous appelle donc à participer à un rassemblement de soutien aux réfugiés Le CADA (centre d'accueil des demandeurs d'asile) de Martigues héberge 180 demandeurs d'asile et nous soutenons ces personnes qui risquent d’être mise à la rue. Des prises de paroles auront lieu lors de ce rassemblement. Jonathan s'exprimera au nom de la section de notre parti car la crise de l’accueil continue. L’Union européenne et la France ont de nouveau montré leur absence de solidarité pour un accueil digne des réfugiés. Les demandeurs d'asile sont utilisés comme moyen de pression entre la Turquie et l’Europe dans leurs négociations concernant les interventions militaires en Syrie et en Libye. L'Europe sous pression notamment de l'Autriche, refuse de reprendre les secours en mer Méditerranée au large de la Libye et de la Tunisie. La présence européenne en Méditerranée est depuis exclusivement militaire et non humanitaire. Dans la nuit du 4 au 5 juin, cinquante-deux personnes, des migrants d’Afrique subsaharienne pour la plupart, ont trouvé la mort dans le naufrage de leur bateau au large de la Tunisie. D’après les témoignages recueillis par les autorités tunisiennes, les migrants se trouvaient à bord d’une embarcation clandestine partie de la ville tunisienne de Sfax (centre-est) en direction de l’Italie. Les communistes de Martigues comme par le passé sont solidaires des demandeurs d'asile et prendrons les initiatives nécessaires pour empêcher les expulsions

 

Le rassemblement est prévu ce matin à 10 heures devant le foyer ADOMA de Croix Sainte à Martigues .

 

Communiqué des Communistes de Martigues