Temps forts

La proposition de loi des élèves de Canto Perdrix à Martigues en finale

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

"Nous avons constaté que les sportives ne jouent pas dans les mêmes conditions que les sportifs. Par exemple, lors du tournoi des 6 nations en rugby en 2019, les joueurs ont eu droit au Stade de France, alors que les joueuses, dont le tournoi se déroulait aux mêmes dates, ont joué à Montpellier et à Villeneuve d'Asq, dans des stades moins prestigieux. Les Français se sont classés à la quatrième place du tournoi alors que les Françaises ont obtenu la troisième place. En 2019 aussi, les footballeuses françaises ont joué au Parc des Princes et non au Stade de France, alors que la France était pays organisateur." C'est à partir de ce constat que les élèves de CM2 de l'école élémentaire Canto Perdrix 2 ont décidé avec leur institutrice de proposer une loi sur l'égalité femmes-hommes. Cette proposition a ensuite été soumise au jury national du Parlement des enfants qui l'a retenu en tant que finaliste et parmi 50 propositions. 

"Article 1er: Les sportives doivent être payées autant que les sportifs, ou que l’écart entre les salaires doit diminuer. 

Article 2: Lors des compétitions officielles, les sportives doivent jouer sur les mêmes installations que les sportifs, et non sur des stades moins bien aménagés ou moins prestigieux.

Article 3 : La télévision doit retransmettre autant de compétitions sportives officielles féminines que masculines.

Article 4: Il doit y avoir des équipes mixtes dans toutes les disciplines sportives qui le permettent"