Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

La crise sociale et énergétique au menu du conseil municipal ce vendredi

La crise sociale et énergétique au menu du conseil municipal ce vendredi

1/1

La crise sociale et énergétique au menu du conseil municipal ce vendredi

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

 

C'est (aussi) la rentrée à Bargemon. Les 101 membres du conseil municipal se réunissent ce vendredi pour éplucher 185 rapports. "C'est un conseil qui s'inscrit d'abord dans une crise sociale forte", affirme Audrey Garino, adjointe au maire en charge de la solidarité.  La précarité alimentaire et énergétique touche beaucoup de Marseillais et la situation ne risque pas de s'améliorer avec la flambée des prix. Les délibérations vont donc largement porter sur des mesures sociales. A l'image de celle portant sur le dispositif SLIME dont la Ville souhaite se doter. Cet outil permet aux collectivités de repérer  les propriétaires et locataires en situation de précarité et de les accompagner vers des solutions adaptées. Des délibérations seront par ailleurs présentées pour soutenir les personnes du 3e et 4e âge en grande difficulté.

Toujours au volet social, et face à l'augmentation du prix des logements à Marseille, une délibération va être présentée pour réclamer l'encadrement du prix des loyers. Cette délibération est symbolique puisque c'est la Métropole qui en a la compétence.  "Nous avons déjà sollicité la Métropole sur la question et elle ne nous a pas répondu, précise Audrey Garino, c'est pourtant un impératif de justice sociale". Une étude est par ailleurs lancée sur la question de la vacance à Marseille. "On manque de données et la vacance favorise le phénomène de squats ou d'augmentation des prix des logements."

Une délibération sera ensuite présentée en faveur de l'accès aux loisirs. C'est le premier poste de dépense sacrifié par les ménages en temps de crise. Ainsi les piscines, les expositions permanentes des musées, les patinoires et skate parc municipaux resteront gratuits pour les vacances de la Toussaint.

En dehors du champ social, les élus soumettront également au vote la délibération portant sur la dépollution portuaire. La municipalité va participer à hauteur de 10 millions d’euros au plan escales zéro fumée.