Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Un nouveau projet sur les rails pour sauver le magazine culturel "Zibeline"

Archives du magazine Zibeline datant de 2019

1/1

Archives du magazine Zibeline datant de 2019

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

 

C'était un nouveau coup dur porté au pluralisme de la presse. Il y a deux mois, le magazine culturel Zibeline annonçait dans un communiqué sa liquidation judiciaire faute d'horizon économique serein.

Ses membres déplorait "la mission quasi-impossible de faire vivre une presse indépendante associative face à la main mise d’une poignée de milliardaires sur le paysage médiatique." Le journal associatif indépendant publiait depuis 15 années des sujets sur le monde de la culture et des arts.

Deux mois plus tard, ses membres prennent le pari de la renaissance. "Un tout nouveau projet est sur les rails" affirment-ils. Un projet porté par l'ancienne équipe de Zibeline, constituée de 6 salariés, 5 pigistes réguliers et une dizaine de bénévoles. Cette ancienne équipe propose de racheter la marque, déposée par cette nouvelle association en cours de création.

Le journal La Marseillaise est par ailleurs solidaire de cette initiative. Il sera membre co-fondateur de cette nouvelle association au titre de personne morale.

Cette nouvelle configuration permettra la publication de quatre numéros spéciaux par an sous format magazine, centrés sur les festivals et les saisons culturelles. L'objectif est aussi la parution hebdomadaire à partir de septembre offerte aux lecteurs de La Marseillaise et disponible à la vente séparément tout le reste de la semaine.

"La Marseillaise ayant souffert elle-même de difficultés, et continuant à lutter, elle se devait de batailler pour le pluralisme et la diversité d'expression culturelle", explique Léo Purguette le président et directeur éditorial du quotidien. "Nous n'avons pas d'argent mais des idées que nous tenons à défendre". Pour le président de La Marseillaise ce nouveau projet est aussi le moyen de réfléchir en matière de solidarité et de coopération entre les titres.

Pour fêter ce renouveau, une soirée de mobilisation est organisée ce mardi 3 mai à 19h journée de la liberté de la presse. L'occasion de solliciter des dons, de réunir les partenaires et les institutionnels. Le rendez-vous est donné à la salle de spectacle "l'Eolienne", dans le 1er arrondissement de Marseille.