Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Un collectif féministe local recueille des témoignages de victimes du GHB

image pixabay

1/1

image pixabay

C. AMOUROUX C. AMOUROUX
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les témoignages se sont multipliés ces dernières semaines dans toute la France. Des centaines de personnes racontent avoir été droguées avec du GHB, un stupéfiant également connu sous le nom de “drogue du violeur”. Les faits se déroulent généralement dans des boîtes ou des bars. Le phénomène n'est pas nouveau mais depuis la reprise des soirées étudiantes cette année, la parole se libère

Suite à l'intensification de ces déclarations, le collectif Collages Féministes Marseille a lancé un appel à témoignages sur son compte Instagram. Des dizaines de personnes ont répondu et ont accepté de partager anonymement leur histoire. Ces faits se seraient déroulés dans plusieurs lieux de la nuit à Marseille, Aix ou encore Aubagne. Le collectif en appelle à la responsabilité des établissements de nuit et demande également à la municipalité de Marseille de se saisir de cette problématique.