Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Fermeture de la poste à La Mède: le PCF de Chateauneuf est en colère !

M. Danloy M. Danloy
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C’est la colère qui l’emporte ! C’est le dégoût d’un gâchis gigantesque orchestré par les dirigeants de la Poste avec la complicité de la Municipalité actuelle ! Cette dernière dans un communiqué sur Internet vient d’annoncer que la Poste de La Mède fermera définitivement ses portes le 1er mars 2021

Nous nous y attendions, mais cela fait mal !

Cette Municipalité de droite dirigée par Roland Mouren, n’a jamais levé le petit doigt pour éviter cette fermeture. Jamais elle n’a souhaité s’appuyer sur le collectif citoyen qui s’était monter sur la Mède. Deux ans de manifestations, de pétitions, de banderole sur le fronton de notre poste. Et pendant ce temps Roland Mouren en catimini, négociait avec la Poste une solution de repli qu’il a trouvé avec l’épicerie. Il faut savoir que si aucun commerçant n’avait souhaiter prendre ce point relais, la Poste n’aurait pas pu fermer son bureau. Pourquoi ne pas vous être associé à votre homologue de Martigues qui avec un collectif citoyen se bat contre la fermeture de la poste de Lavéra (il y avait encore une manifestation le 19 février dernier).

Voilà bien la différence entre une Municipalité gérée par la droite et une municipalité gérée par les communistes. La première rend les armes parce qu’idéologiquement elle est d’accord avec la politique de la Poste. La seconde se battra jusqu’au bout parce que justement une
poste est un outil réel de service public que nous devons nous réapproprier.
Nous n’avons rein contre Fabienne qui aujourd’hui trouve là une activité économique complémentaire. Ce qui nous fait enrager, c’est la complaisance de cette Municipalité de droite face au diktat de la Poste. Parce que regardons les faits en face : Roland Mouren depuis 7 ans qu’il dirige cette commune n’a jamais travaillé à une dynamisation de l’offre postale sur Châteauneuf-les-Martigues qui compte désormais 18 000 habitants. Une poste médéenne fermée la plupart du temps, une poste sur Châteauneuf-les-Martigues complètement inadaptée avec des temps d’attente interminables, un bureau exigu. Une offre postale qui est fermée le mercredi après- midi.

Les Médéennes et les Médéens qui ont un compte bancaire à la poste doivent se rendre sur Châteauneuf-les-Martigues ou sur Martigues…
Et Roland Mouren, fier de nous annoncer que du fait de cette fermeture nous aurons enfin un distributeur de banque. Plus la ficelle est grosse, plus elle est passe ! Mr Mouren depuis juillet 2019, grâce à la Brinks ou Loomis (deux transporteurs de fonds), les villes ont désormais à leur disposition la possibilité moyennant une location mensuelle de 1000 € HT d'installer un distributeur. Ne nous dîtes pas que parce que la poste ferme que vous pouvez désormais l’installer !

Donc pourquoi attendre ? C’est une demande unanime de la population médéenne et y compris des salariés de la plateforme de TOTAL. La réponse est dans votre communiqué, mais aussi dans votre programme (en tout petit) : la création d’un centre commercial en lieu et place de notre édifice historique : la Poste de La Mède !

Nous comprenons mieux aujourd’hui votre impatience quant à la fermeture de la Poste. Vous voulez la démolir ! La Poste même fermée reste et restera au patrimoine médéen. Vous avez fustigé en son temps et à juste titre la démolition de notre cave coopérative. Mais aujourd'hui vous vous attaquez à un autre joyau de notre histoire.

Et pour quoi faire ? Mettre un distributeur, et implanter des commerces : mais lesquels ? Nous avons déjà une épicerie, une boulangerie, une pharmacie, deux coiffeurs… Quel est votre projet ? Quelle concertation avec la population ? Nous voyons bien là votre gestion du paraître, loin des aspirations et de la satisfaction des besoins de votre population.
Le 1er mars est donc une journée de deuil. Mais le 2 mars sera une autre journée pour
maintenir ce site en l’état et le réhabiliter pour les besoins de la population

Communiqué du Parti Communiste Français de Châteauneuf-les-Martigues