Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Domino : un exercice de catastrophe industrielle à Fos, Martigues et Châteauneuf les 17 et 18 mai

Domino : un exercice de catastrophe industrielle à Fos et Martigues les 17 et 18 mai

1/1

Domino : un exercice de catastrophe industrielle à Fos et Martigues les 17 et 18 mai

D. Gesualdi D. Gesualdi
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Un exercice d'ampleur européenne à Fos-sur-Mer et Martigues les 17 et 18 mai
sera mis en œuvre par la direction générale de la Sécurité civile et de la Gestion de crise

Domino 22 vise à tester, dans les conditions du réel, les moyens d’alerte et de communication auprès des populations ainsi que la coordination des secours. Cet exercice d'ampleur européenne mobilisera, aux côtés de nombreux acteurs français, des partenaires européens, belges, allemands, espagnols
ou encore autrichiens, dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne.
Pour rendre crédible l’intervention de moyens internationaux, c’est un véritable scénario catastrophe, volontairement exagéré et bien sûr entièrement fictif, qui se profile. Si la discrétion est de mise sur le déroulé précis des opérations, il s’agirait d’ajouter à un aléa climatique, des catastrophes technologiques, alors que de nombreux moyens de la sécurité civile sont déjà mobilisés pour des événements survenus à Paris. Un véritable « effet domino », d’où le nom de
l’exercice, qui permettra de tester et évaluer la coordination des secours, la lutte contre les pollutions ou encore la communication auprès de la population. Les services de l’État en profiteront pour expérimenter un nouveau système d’alerte par téléphone, appelé FR-Alert, qui enverra des notifications aux habitants des communes concernées. Pour l’occasion, près de 1 000 personnes
seront mobilisées pour participer à cette simulation à grande échelle.
Fos-sur-Mer et Martigues font partie des communes choisies par les autorités françaises pour participer à cette opération, en raison de sa densité de population, de la présence de nombreux sites industriels sur leurs territoires et de  proximité avec la mer, rendant ainsi possible des opérations sur l’eau comme sur terre.
Les journées des 17 et 18 mai s’annoncent donc un peu particulières pour les habitants qui vont entendre des sirènes, recevoir des messages d’alerte sur leur téléphone via le système d’automate d’appel, sans oublier la réalisation de manœuvres sur le terrain des différents services
d’intervention. Des cellules de crise seront activées.
Si les moyens d’alerte ainsi que la mobilisation des secours et des services de la Ville seront réels, le scénario sera, encore une fois, bien entendu fictif et exagéré. Absolument aucune réaction n’est attendue de la part des habitants qui pourront poursuivre normalement leurs activités.

A Martigues, une réunion publique de présentation de Domino a lieu ce vendredi soir à 18h à l'hôtel de Ville.