Temps forts

Le préfet de police lance un cri d'alarme aux utilisateurs de 2 roues motorisés : "Protégez-vous !"

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

" Je suis consterné ! De voir des personnes en sandales ou en short, t-shirt, sans gants qui sont pourtant obligatoires, des enfants qui sont derrière qui n'ont pas de gants, dont les jambes sont nues, qui ont des casques trop grands avec la jugulaire qui pend... Et quand on connaît, comme c'est mon cas, l'ensemble des conséquences liées aux chocs mais en particulier à l'abrasion de la peau sur la route, et bien on ne peut qu'être effrayé par autant d'insouciance sur les conséquences en cas d'accident.

En poste depuis 4 mois à Marseille, Emmanuel Barbe, le préfet de police des Bouches-du-Rhône a été pendant 4 ans délégué interministériel chargé de la prévention routière et n'arrive pas à comprendre les comportements des utilisateurs de 2 roues motorisés, motos, scooters et même trottinettes électriques conduisant leurs véhicules sans protections vestimentaires adaptées.

Si le casque et les gants sont obligatoires, chez nous dans le sud beaucoup roulent sans gants, en short, en tongs ou même torse nu surtout quand il fait chaud comme en ce moment. Mais c'est très dangereux car en cas d'accident les risques de brûlures de la peau et de traumatismes des pieds et des jambes sont très importants !

Porter un blouson, un pantalon et des chaussures montantes en plus du casque et des gants obligatoires est très fortement recommandé à tous les utilisateurs de 2 roues motorisés quels qu'ils soient, même si il fait chaud. Il faut protéger son corps entièrement quand on roule en 2 roues motorisé au risque d'y laisser sa peau !

En vidéo : l'interview d'Emmanuel Barbe, préfet de police des Bouches-du-Rhône.

(Interview et images : Rémy Reponty pour Maritima médias.)