Temps forts

Fenouillet : Une 76ème commémoration "particulière" pour honorer le devoir de mémoire

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Cette année, compte tenu de la pandémie, la traditionnelle cérémonie d'anniversaire du Fenouillet a lieu sans public et se retrouve reportée en septembre. Un hommage a cependant été rendu par Jacky Gérard président du syndicat de Saint Anne, Gaby Charroux, le maire de Martigues et Pierre Dharréville, député des Bouches-du-Rhône avec un dépôt de gerbe. Une autre gerbe a également été déposée par Jean-Pierre Serrus, maire de la Roque d’Anthéron et Yves Wigt, maire de Charleval au nom des 10 communes concernées par cette commémoration

Il y a 76 ans, le 13 juin 1944, 28 héros de la Résistance périssaient sous les balles des troupes allemandes dans la clairière du Fenouillet. Une commémoration pour se souvenir de ces personnes qui ont défendu la France et qui oeuvré pour notre liberté.

Retrouvez en intégralité la déclaration du maire de Martigues, Gaby Charroux lors de la cérémonie : 

"Il y a 76 ans, les communes de Saint-Victoret, de Mallemort, de Charleval, de Salon-de-Provence, de Lambesc, de Miramas, de Montpellier, de Saint-Cyr au Mont d’Ore, de Paris, de Port-de-Bouc et de Martigues, perdaient un ou plusieurs de leurs fils.

Il y a 76 ans, quelques semaines avant la libération de la Provence, l’inhumanité de l’occupant nazi couta la vie à 28 résistants exécutés dans la clairière du Fenouillet. Cet événement est un marqueur fort de notre mémoire collective et locale. Nous n’oublions pas que nous devons, au courage de ces 28 patriotes, notre liberté.

Nous n’oublions pas aussi que ce 76ème anniversaire est marqué par l’absence de notre très cher Paul Lombard, dont le père, Paul-Baptistin, était l’un de ces 28 héros.   

Les conditions sanitaires actuelles ne nous permettent pas de commémorer, comme à notre habitude, ce moment émouvant de l’histoire de Martigues et de la Provence. Nous organiserons en septembre, dès que le contexte le permettra, la cérémonie qui devait se tenir aujourd’hui.

En ce 13 juin 2020, toutes nos pensées vont vers ces hommes qui avaient fait le choix de l’engagement et de la bravoure en dépit des risques et des menaces. Avec Pierre Dharréville, député des Bouches-du-Rhône, Jean-Pierre Serrus, maire de la Roque d’Anthéron, et Yves Wigt, maire de Charleval et Jacky Gérard président du syndicat de Saint Anne nous avons procédé, ce matin à 10h et sans la présence du public, à un dépôt de gerbes dans la clairière du Fenouillet afin de réaffirmer toute notre reconnaissance pour ceux qui nous ont permis de vivre à nouveau en hommes libres."

En extrait, l'interview du maire de Martigues, Gaby Charroux.