Temps forts

Ecoutez les confinés de Porquerolles en podcast

Ecoutez les confinées de Porquerolles en podcast.

1/1

Ecoutez les confinées de Porquerolles en podcast.

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Isolées, délimitées par l’eau, donc par définition protégées, proposant un environnement naturel à portée de main, les îles semblent offrir un cadre idéal pour vivre le confinement. Mais elles ne sont pas fermées. Si le virus s’y introduit, elles se révèlent être des territoires encore plus vulnérables. Le manque de services de santé spécialisés nécessaires pour lutter contre la pandémie sur les îles est réel. L’évacuation des malades, l’approvisionnement en alimentation deviennent rapidement des exercices d’équilibriste… Sans compter l’impact économique pour la population insulaire qui vit essentiellement du tourisme

Depuis 15 jours, le podcast FRAGÎLE tend son micro aux personnes qui vivent le confinement sur l’île de Porquerolles. Ils sont commerçants, restaurateurs, hôteliers, médecin, instituteurs, collégiens, étudiants, auteur-scénariste, adjoint spécial de l’île… Ils expliquent l’impact du confinement sur leur vie et sur leur quotidien. Avec 1 rythme de parution de 2 épisodes par semaine, tous les mardis et jeudis, 6 épisodes sont déjà en ligne sur https://fragileporquerolles.com/ Les personnes intéressées peuvent s'abonner gratuitement au podcast sur toutes les plateformes de podcasts : Apple Podcast, Google Podcast, Deezer, Spotify...

Le plus du podcast, c’est le lien qu’il créé entre les Porquerollais, habitués à vivre ensemble et à se croiser quotidiennement sur la place du village. « FRAG-ÎLE-LIEN, confinés à Porquerolles », c’est donc le nom de cette série un peu spéciale pour donner à entendre des expériences de confinement insulaire
et permettre aux Porquerollais de rester liés même confinés !

Cette semaine, découvrez le témoignage de Philippe Pisani, gérant de l’unique supérette et Adjoint spécial de l’île. Il explique le chamboulement provoqué par la crise sanitaire dans son quotidien, la responsabilité dont son équipe et lui se sentent investis pour nourrir la population de l’île, et son regard d’Adjoint spécial sur la situation. Jeudi 16 avril : Hélène Argelliès, porquerollaise, architecte, confinée à Kyoto nous expliquera comment la crise sanitaire est vécue au Japon et ce qu’elle perçoit du confinement en France et à Porquerolles.

 

Photographie: Ingrid Blanchard