Temps forts

Chèvres sauvages sur l'A55 et la D9: bientôt une solution ?

Chèvres sauvages sur l'A55 et la D9: bientôt une solution ?

1/1

Chèvres sauvages sur l'A55 et la D9: bientôt une solution ?

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis une quinzaine d’années, des chèvres sauvages prolifèrent dans les collines de la Nerthe, d'Ensuès-la-Redonne à Martigues

Régulièrement, une partie de ces caprins occasionnent des dégâts chez les viticulteurs de Saint-Julien les Martigues tandis que d'autres fréquentent les abords de la D9 et de l'A55 vers l'échangeur autoroutier « Carry-Marignane », provoquant des ralentissements et même quelques chocs véhicules-caprins.

D'autre part, il existe une association, "les chèvres de nos collines", qui tente de « fixer » un certain nombre de bêtes dans les collines de Châteauneuf-les-Martigues. Sa présidente Sylvie Vidal a rencontré le sous-préfet d'Istres Jean-Marc Sénateur ce lundi, pour lui proposer un plan qui sécurise d'un côté le trafic autoroutier et de l'autre les chèvres qui ne peuvent être abattues - comme les sangliers - puisqu'elles sont considérées comme des animaux domestiques.

Le sous-préfet à l'écoute doit rencontrer la DIRMed (Direction Interdépartementale des Routes Méditerranée) pour mieux sécuriser les routes (grillages adaptés ? Fauchage plus régulier et systématique des bords de routes?) et mieux avertir les usagers par des panneaux de signalisation adaptés.