Temps forts

Port-de-Bouc. Les salariés du groupe SGS en grève pour leurs salaires

  • Social
  • 12/02/2020 à 16h52
  • 01:34
N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Quand un mouvement national se traduit à l’échelle locale ça donne des employés du groupe SGS de Port de Bouc qui sont en grève depuis ce matin. Plus de la moitié des 70 salariés du site étaient rassemblés devant les grilles de l'antenne port-de-boucaine, pour réclamer un hausse des salaires indexée sur le coût de la vie. "Elle a été estimé à 1,5% pour l'année 2019, jusqu'à présent le groupe nous versait au moins le coût de la vie, et cette année nous allons le perdre", explique Alexandra Cosquer, représentante CFDT du groupe SGS France. "On perd donc 1,5% de nos salaires,  ça représente moins de sorties en famille, des études que l'on peut plus payer à nos enfants", poursuit Alexandra Cosquer

Contactée par la rédaction de Maritima, le Groupe SGS France répond :

"Dans le cadre des négociations salariales annuelles, en janvier dernier, un gel des salaires pour 2020 a été décidé par le Groupe, pour toutes les entités, à tous les niveaux (Directions incluses).  Pour pallier cette situation exceptionnelle, l’entreprise a dégagé rapidement une enveloppe pour des mesures compensatoires, ayant un impact direct sur le pouvoir d’achat des salariés, avec priorisation de l’effort sur les salaires les plus bas. Le souhait de cogestion avec les partenaires sociaux de cet enjeu social est toujours actuel, malgré un appel à la grève le 12 février. Le dialogue social doit prévaloir, l’entreprise s’y engage ; et espère avoir l’opportunité et la chance de construire, avec toutes les parties prenantes, des mesures significatives et concrètes qui tiennent compte des attentes de tous."

 

En vidéo : Alexandra Cosquer, représentante CFDT du groupe SGS France