Temps forts

De nouvelles suppressions de trains prévues sur la Côte Bleue cet été

  • Social
  • 19/06/2019 à 17h12
  • 01:29
De nouvelles suppressions de trains prévues sur la Côte Bleue cet été

1/1

De nouvelles suppressions de trains prévues sur la Côte Bleue cet été

D. Gesualdi D. Gesualdi
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

A partir du 26 juin, 5 trains doivent être supprimés sur la ligne TER qui relie Marseille à Miramas en passant par la Côte Bleue. C'est un nouveau coup dur pour les usagers de cette ligne. Il est également prévu de supprimer 3 trains à partir de la rentrée et de réduire les horaires d'ouverture de certains guichets en gare. 

Ce mercredi, en fin de matinée, une quarantaine de personnes se sont rassemblées devant la gare de Port-de-Bouc pour tenter de sauver la régularité des trains sur cette ligne.

Un rassemblement à l'initiative de la CGT Cheminots et du collectif "Le train un investissement d'avenir", et en présence d'élus de la ligne. La maire de Port-de-Bouc a participé au rassemblement ainsi que celui d'Ensuès-la-Redonne. Michel Illac craint les répercussions de ces suppressions sur ses administrés : "On a de nombreux demandeurs d'emploi qui n'arrivent pas à trouver de solutions parce qu'ils ne sont pas véhiculés et parce qu'il n'y a pas de transports collectifs". 

"Je pense aux nombreux jeunes qui ne pourront pas avoir accès aux plages de la Côte Bleue et qui seront obligés de passer l'été au quartier faute de moyens", regrette Robin Matta, porte-parole de la CGT Cheminots à Miramas. 

Des cars de substitution doivent être proposés sur certains trajets mais pour Jean-Marc Coppola, conseiller municipal de Marseille et ancien cheminot : "On ne peut pas d'un côté dire qu'il y a danger pour la planète et de l'autre ajouter de la pollution à la pollution. Le train c'est un transport collectif d'avenir."

 

Chloé Gandolfo