Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

La CGT manifeste devant le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer

  • Social
  • 08/04/2022 à 17h29
  • 02:19
M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

A l'initiative de l'Union Départementale CGT, une manifestation se déroulait ce vendredi matin à l'entrée du dépôt pétrolier de Fos.
Un mouvement symbolique à double titre, d'abord par le choix de la date, à deux jours du premier tour du scrutin présidentiel, mais  aussi du lieu, juste à côté des emblématiques bacs de stockage du DPF à l'heure où les prix des carburants s'enflamment. 
Le syndicat dénonce justement les augmentations générales des prix, notamment des produits de première nécessité, mais aussi la stagnation, voire la régression des salaires, minima sociaux et retraites alors que, dans le même temps, les profits du CAC 40 et les dividendes versés aux actionnaires explosent. 
A noter, parmi toutes les corporations professionnelles représentées sur place, la présence de fonctionnaires des douanes qui alertaient sur une prochaine mesure qui risque d'avoir des implications sur le budget de l'Etat et le porte-monnaie des ménages, à savoir le transfert en 2024 de la collecte de la TICPE (la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, l'une des taxes sur les carburants) de l'administration des douanes à la Direction Générale des Finances Publiques ("le fisc").
Une mesure d'apparence purement technique mais qui, selon les syndicats du secteur, aura des répercussions non négligeables sur le budget de l'Etat.
En effet, la TICPE est une taxe qui assure à l'Etat une énorme rentabilité, 34 milliards d'euros, avec un coût de collecte particulièrement modéré grâce à l'efficacité, reconnue unanimement, de l'administration des douanes et de ses agents.
D'après les chiffres du syndicat Solidaires Finances Publiques, la perception de 100 euros de taxe par les douanes ne coûte à l'Etat que 39 centimes d'euros ! Ce qui en fait l'un des meilleurs ratios des pays de l'OCDE.
Et surtout, grâce à son réseau d'agents qui maille tout le territoire, la douane est en mesure d'assurer la "traçabilité" des flux de ces marchandises que sont les carburants (au même titre d'ailleurs que le tabac et l'alcool, autres marchandises particulières), l'estimation des quantités déplacées ainsi que la détection des fraudes lors de ces déplacements.
Le projet de transfert de la perception de ces taxes - de l'administration des douanes à celle des finances publiques - risque d'altérer fortement cette bonne gestion actuelle de la collecte fiscale. Et donc, d'occasionner des frais de gestion supplémentaires grevant le budget de l'Etat. 
Pour résumer, le gouvernement a décidé... de changer une équipe qui gagne.

En vidéo et dans l'ordre de prise de parole des intervenants, les interviews de Claude Mas, retraitée des finances publiques et membre du bureau de l'union départementale CGT ; de Julie fonctionnaire des douanes et de Jeanne "Jaja" agent des douanes