Temps forts

Chômage partiel Arcelor Fos: "Un cadeau offert au groupe" pour la CGT

  • Social
  • 30/08/2019 à 11h45
  • 01:37
G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les organisations syndicales ont appris lors de la réunion de CSE du 27 aout 2019 que la DIRECCTE avait donné un avis favorable pour la mise en oeuvre de mesures de chômage partiel pour 1400 salariés de notre usine. 

Les élus du CSE s’étaient prononcés contre. 

L’ensemble du personnel de jour, soit la moitié de l’usine, va subir 6 jours de chômage avant la fin de l’année et potentiellement jusqu’à 2 jours par mois jusqu’en février. Le personnel en feu continu n’étant pour l’instant pas impacté. 

Pour la CGT, cette mesure est totalement injustifiée, puisqu’aucune baisse d’activité n’est prévue à ce jour, les outils tourneront à plein régime dans tous les secteurs de production jusqu'à la fin de l’année. Les prévisions qui ont été présentées lors de cette même réunion pour les mois à venir correspondent à une charge à 100 % des capacités de production. 

Nous considérons qu’il est scandaleux de faire appel à l’argent public pour financer les mesures d’économie d’un groupe qui enregistre des résultats officiels de + 3,2 milliards de dollars au deuxième trimestre 2019. 

Nous déplorons qu’ArcelorMittal Fos détourne le dispositif légal et utilise le recours au chômage partiel comme un outil de flexibilisation pour répondre aux exigences du plan d’économie imposé par le groupe. 

De plus, nous nous interrogeons sur les raisons qui ont motivées la décision de la DIRECCTE d’accepter cette demande, concrètement c’est un cadeau d’environ 800 000€ (financé par les contribuables) qui est offert au groupe. 

Nous ne pouvons tolérer que notre entreprise ait recours à « l’assistanat » et qu’elle fasse systématiquement appel à l’argent public pour surmonter les difficultés d’un marché industriel spéculatif et cyclique dans le seul but de préserver la rentabilité maximum de son activité.