Temps forts

Européennes. La réaction de Stéphane le Rudulier, maire de Rognac

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

"Au soir des élections européennes, Les Rognacais ont souhaité envoyer un message fort !" commente Stéphane Le Rudulier

"Au-delà d’une mobilisation relativement faible sur la commune (46.6%) au regard du taux de participation national, s’établissant quant à lui à un peu plus de 50%, les Rognacais ont envoyé un message clair et ont appelé à une refondation en profondeur de l’Europe. Cette peur de l’effacement des frontières nationales est pleine et légitime, chaque pays ayant sa propre identité, sa propre Histoire, ses propres racines, sa propre culture et ses propres institutions. Je pense naturellement qu’il y a urgence. Même si l’Europe n’est plus un choix mais une nécessité dans un monde globalisé, malheureusement celui-ci n’attendra pas l’Europe. Si cette institution ne change pas assez vite, je crains fort que l’Histoire s’écrive alors sans elle ", poursuit le maire.

Pour rappel voici les résultats des trois premières listes arrivées en tête à Rognac :

- Le RN Jordan Bardella : 41,07%

- LERM Nathalie Loiseau : 14,77%

- EELV Yannick Jadot : 9,22%