Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Précommande de vaccins russes: Cluzel (LREM) tacle Muselier (LR)

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

"On est dans le domaine de la santé, pas de la communication": la secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, candidate LREM aux régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur a taclé vendredi son concurrent potentiel, Renaud Muselier (LR), sur sa "précommande" de vaccins russes

"Ma méthode, ce n'est pas de promettre du rêve qui amène de la déception. C'est comme cela que l'on génère de la défiance entre citoyens et élus", a réagi vendredi dans le Figaro la tête de liste LREM en PACA à l'initiative du président LR de la région.

Renaud Muselier, candidat potentiel, encore non-déclaré, à sa succession, a annoncé mercredi s'être positionné auprès de l'ambassadeur de Russie pour une "précommande" de 500.000 vaccins anti-Covid Spoutnik V, "sous réserve de l'autorisation" européenne.

Interrogé sur l'absence de compétence de la région en matière sanitaire, M. Muselier avait précisé qu'il mettrait ces doses "à disposition de l'ARS pour avoir des vaccinations" dans les vaccinodromes de la région et qu'il avait "prévenu" le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian de son contact avec l'ambassadeur de Russie.

"Il y a des étapes sanitaires et nous devons les respecter. Tous les vaccins sont bienvenus pour accélérer la campagne. Mais veillons d'abord à leur efficacité et à l'équité territoriale dans leur distribution. On est dans le domaine de la santé, pas de la communication", a insisté la secrétaire d'Etat.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune avait qualifié de "pas responsable" l'annonce de M. Muselier.

Renaud Muselier a rejeté l'alliance de premier tour que lui avait proposé le patron des députés LREM Christophe Castaner tout en précisant qu'il n'y aurait pas "de geste barrières" au second tour.

Résultat, LREM a investi Sophie Cluzel pour porter ses couleurs mettant terme, au moins provisoirement, à la stratégie adoptée par la Macronie dans cette région-clé où le candidat potentiel du RN, Thierry Mariani, est donné par des sondages en tête du premier tour en cas de listes séparées entre LR et LREM. Même si, pour l'instant, Renaud Muselier l'emporterait au second tour dans tous les cas de figure.