Temps forts

Marseille : Après les accusations du maire, la Chambre régionale des comptes riposte

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Lundi, lors de l'avant-dernier conseil municipal de l'ère Gaudin, deux rapports de la Chambre Régionale des Comptes ont été débattus. Deux documents de 600 pages qui étrillent la gestion de la ville. Il était question notamment de l'état des écoles, de la gestion financière ou encore de la rémunération des agents de la ville

Pour sa défense, Jean-Claude Gaudin, avait dénoncé "un mauvais travail" de la part de la CRC. Le maire de la ville avait également accusé la chambre d'avoir fait "un contrôle hors sol avec des oeillères et des boules Quies".

Des propos "inacceptables" pour le président de la chambre régionale des comptes de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Nacer Meddah.

"La chambre n'a pas travaillé dans la précipitation, le contrôle a été ouvert en mars 2017, il y a deux ans et demi!", a-t-il aussi souligné, rappelant que les rapports de la chambre avaient "vocation à éclairer avec objectivité, rigueur et impartialité, à rendre compte aux citoyens" a-t-il déclaré.

Le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin, ainsi que sa majorité, avaient par ailleurs évoqué en marge du conseil, leur intention de saisir une autre juridiction pour que les rapports soient réétudiés.