Temps forts

Une loi pour favoriser l'engagement des pompiers volontaires ?

C. Lombard C. Lombard
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Avec une hausse de 26% des secours à la personne entre 2011 et 2017, les pompiers font face à toujours plus de "sollicitations opérationnelles" mais à une "diminution de l'engagement volontaire". C'est ce qu'explique une proposition de loi déposé cette semaine par Fabien Matras, député LREM du Var. Cette proposition de loi vise "à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers"

Voila notamment ce que propose le texte :


-"Reconnaître l'engagement" avec des promotions pour les sapeurs-pompiers professionnels et les sapeurs-pompiers volontaires par ailleurs fonctionnaires, décédés en service ou grièvement blessés. La reconnaissance de la qualité de pupille de la Nation à certains descendants doit être aussi assurée.


-Bonification des retraites (trois trimestres au bout de dix ans d'engagement, complétés par un trimestre supplémentaire tous les cinq ans) et renforcement de la prise en charge de la protection sociale des volontaires et des mesures de valorisation des acquis.


-Instauration d'un numéro unique (le 112) pour centraliser l'ensemble des appels d'urgence, aujourd'hui éclatés entre Samu (15), police (17), pompiers (18), 112 ou 114.


-Lancer une réserve de sécurité civile à l'échelle du SDIS en cas de crise majeure (comme le celle du coronavirus)


-Durcir les sanctions pour les agressions de sapeurs-pompiers

 

La France compte 250.000 sapeurs-pompiers dont 79% sont des volontaires.

Retrouvez en vidéo l'entretien avec Fabien Matras, député LREM du Var, auteur de la proposition de loi pour favoriser l'engagement des sapeurs-pompiers, qui s'est rendu au siège du Sdis 13 à Marseille.