Temps forts

Indemnisation du congé de proche aidant : "un premier pas" pour Dharréville

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

"Il aura fallu attendre le PLFSS 2020 pour que l’indemnisation du congé de proche aidant voie enfin le jour. Je veux saluer cette prise de conscience partagée à la suite d’initiatives parlementaires diverses", explique dans un communiqué le député communiste de la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône. "C’est un premier pas, je me félicite que nos propositions aient été reprises et qu’elles puissent entrer dans les faits. Cela va contribuer à améliorer la vie pour de nombreux proches aidants. 11 millions de personnes sont concernées dans le pays. C’est une réalité invisible et une crise qui ne dit pas son nom. Cette situation injuste est résultat d’une défaillance dans la solidarité nationale. Il faudra donc ensuite trouver les moyens d’aller au-delà. Cette avancée ne suffit pas à faire un bon PLFSS mais il s’agit d’un nouveau droit, d’un progrès social que je veux saluer"

"La faiblesse chronique de l’engagement public en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie est telle qu’elle a de vastes conséquences dans la vie sociale, qui s’aggravent de jour en jour avec le vieillissement programmé de la population. Cela appelle un haut niveau de protection sociale et le déploiement de services publics à la hauteur", poursuit Pierre Dharréville. "L’argent existe pour financer de nouvelles mesures et si nous ne le faisons pas, nous en paierons au fil du temps un prix décuplé. Nous sommes là face à un défi social, face à un enjeu qui concerne l’ensemble de la société. Prenons soin des personnes à aider, ne laissons pas tomber les personnes aidantes, organisons la solidarité. Il y a encore beaucoup à faire".