Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Sénatoriales : Guérini charge la réforme territoriale

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône, a vu dans sa réélection comme sénateur la confirmation de "la légitimité de [son] combat politique" et attribué la défaite de la majorité à la "mauvaise réforme territoriale" en cours

Jean-Noël Guérini a été réélu sénateur à la tête de sa liste dissidente de gauche "Faire gagner les Bouches-du-Rhône", qui présentait huit candidats pour le renouvellement des huit postes du département. Il a été exclu du PS en raison de ses ennuis judiciaires, notamment sa mise en examen pour association de malfaiteurs dans deux affaires de marchés publics présumés frauduleux.

"La volonté de rassemblement et d'ouverture qui a guidé notre campagne de terrain nous a permis d'emporter l'adhésion des électrices et électeurs. Ce résultat confirme la légitimité de mon combat politique", a réagi M. Guérini sur Public Sénat.

"Je félicite (le maire UMP de Marseille) Jean-Claude Gaudin de sa réélection et, me dit-on, même si elle est élue de 4 voix, (la sénatrice socialiste) Mme Ghali", a ajouté M. Guérini.

"Cette élection sénatoriale est une condamnation claire et nette de la mauvaise réforme territoriale défendue par le gouvernement. J'en appelle au gouvernement. Il est encore temps de lancer un dialogue qui permettra, je l'espère, de corriger profondément un texte de loi dont chacun mesure les dangers", a également déclaré le président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

La droite a repris comme prévu à la gauche la majorité au Sénat, lors des élections sénatoriales de dimanche, et pour la première fois le Front national y fait son entrée avec deux élus.

afp