Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Match des Héros : Fabrizio Ravanelli au micro de Maritima !

  • OM
  • 15/10/2021 à 08h00
  • 02:00
M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Aucun amateur de foot en général et supporter de l'OM en particulier ne pouvait ignorer la présence ce mercredi soir sur la pelouse du Vélodrome d'une palanquée de stars, jugez vous-mêmes : Didier Drogba, Jul, Teddy Riner, Soso Maness, Robert Pirès, Pascal Olmeta, Tony Parker, Matt Pokora, Benoît Paire, Samir Nasri, Daniel Van Buyten, Sonny Anderson pour ne citer que ceux-là.
Des vedettes réparties entre deux équipes : d'un côté, la team "OM Legends" coachée par Jean-Pierre Papin et de l'autre, l'équipe "Unicef" drivée par Arsène Wenger. 

Une rencontre organisée sous l'égide de l'UNICEF au profit de l’éducation des enfants en Côte d’Ivoire et avec le soutien de la fondation Didier Drogba, natif de ce pays.

La Team OM Legends, au coude-à-coude avec la Team UNICEF en première mi-temps, a fini par l'emporter largement sur un score de 7 buts à 4. Plus de 30 000 spectateurs étaient réunis pour admirer Teddy Riner délivrer une passe décisive à Pierre Gasly, célébrer un triplé de Didier Drogba pour son retour à l’Orange Vélodrome, ou encore voir évoluer JUL et SCH pour cette bonne cause.Une somme totale de 437 250 € a été reversée à l'UNICEF, ainsi qu'à la fondation Didier Drogba.

Alors, pour vous mettre l'eau à la bouche avec une première interview - qui en appellera évidemment d'autres - on avait l'embarras du choix, eh bien c'est fait, on a opté pour un footballeur qui, à l'issue de son passage à l'OM de 1997 à 1999, aura marqué le peuple olympien et laissé un souvenir impérissable par sa grande classe, vous aurez évidemment reconnu Fabrizio Ravanelli, le buteur transalpin qui a eu le privilège assez rare d'avoir un chant dédié par les supporters de l'OM sur l'air de l'hymne italien.

Un Ravanelli qui, en plus de 20 ans, n'a véritablement pas changé (bon, en même temps, il avait déjà les cheveux gris à l'époque, notre Penna Bianca alias "le Renard Argenté") et il a surtout gardé une silhouette magnifiquement affutée (il nous révèle son secret).
Toujours disponible avec les medias, dans notre interview, on le sent très ému au moment de se remémorer sa période olympienne.
Un grand monsieur à la classe folle que ce Fabrizio Ravanelli, le plus marseillais des Italiens.