Temps forts

Marseille: deux élus récemment en garde à vue privés de délégations d'adjoints

N. GRIZARD N. GRIZARD
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Entendu sur Maritima : Deux élus proches de Samia Ghali, récemment placés en garde à vue dans une enquête ouverte sur des procurations douteuses établies pour les municipales à Marseille, sont absents de la liste des délégations d'adjoints dévoilée mardi par la majorité de gauche de Michèle Rubirola

Présentés dans la liste des 30 adjoints après l'élection de Mme Rubirola le 4 juillet, respectivement aux 11e et 22e places dans la hiérarchie municipale, Roland Cazzola et Marguerite Pasquini, élus dans les 15e et 16e arrondissements, ne figurent finalement ni l'un ni l'autre dans la liste de 28 adjoints qui précise les délégations de chacun publiée mardi par la municipalité.