Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Législatives. Sylvie Andrieux réélue député à Marseille

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Sylvie Andrieux, qui s'était vu retirer son investiture socialiste après son renvoi en correctionnelle pour détournement de fonds publics, a été réélue de justesse dimanche, avec 50,99% des voix, en battant le Front national Stéphane Ravier, arrivé en tête au 1e tour

Elue à l'Assemblée depuis 1997, elle était arrivée en deuxième position au 1er tour dans cette circonscription très populaire avec 29,80% des suffrages, juste derrière Stéphane Ravier (29,87%). La candidate UMP Nora Preziosi, avec 20,21%, avait, elle, été éliminée faute d'avoir atteint le seuil de 12,5% des inscrits.

Bien que désinvestie, la députée sortante a bénéficié entre les deux tours d'un appel implicite de Solférino à voter "contre le Front national", conformément à la règle édictée par le PS sur tout le territoire.

Une position dénoncée par le FN qui jugeait qu'"en faisant le choix de faire élire une candidate mise en cause pour des faits d'une gravité extrême, le Parti socialiste démontr(ait) son absence totale de moralité".

La candidate socialiste avait été renvoyée fin mai devant le tribunal correctionnel de Marseille dans une affaire de détournement de fonds publics à la région Paca, dont elle fut une vice-présidente.

Sylvie Andrieux a salué dimanche soir sur France 3 Provence Alpes "la victoire de notre population".

La députée, qui avait expliqué maintenir sa candidature "pour que la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône ne tombe pas entre les mains de l'extrême droite", paraît avoir fait le plein des voix de gauche, parmi lesquelles celles du Front de Gauche (14,32% au 1er tour) et d'Europe Ecologie Les Verts (2,94%).

Mais c'est le report d'une petite partie des voix de l'UMP qui a été décisif dimanche pour lui permettre de l'emporter face à Stéphane Ravier, 42 ans, employé de France Télécom et petit-fils d'immigrés italiens comptant plus de 20 ans de militantisme au FN.

afp