Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

IHU: l'ANSM fait état de manquements graves et saisit la justice

  • Justice
  • 27/04/2022 à 17h29
  • 01:10
Youtube IHU Méditerranée-Infection

1/1

Youtube IHU Méditerranée-Infection

C. AMOUROUX C. AMOUROUX
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L’Agence nationale de sécurité du médicament, le gendarme de la Santé, annonce saisir la procureure de la République et engager des poursuites administratives à l'encontre de l'IHU Méditerranée. Une décision qui fait suite à une enquête déclenchée par l'ANSM après des révélations de Médiapart au sujet d'essais cliniques sauvages contre la tuberculose

Le rapport de l'ASNM révèle de graves manquements et des non-conformités à la réglementation des recherches impliquant la personne humaine, notamment sur le plan éthique. “Les règles n’ont pas été systématiquement respectées, ne permettant pas d’assurer la protection des personnes à un niveau suffisant et tel que la réglementation le requiert” conclut l’ANSM. 

L’APHM, établissement dont dépend l’IHU, et qui a largement pris ses distances avec les travaux du professeur Raoult, a aussitôt réagi et annonce des mesures immédiates, comme par exemple la suspension de toutes les recherches réalisées sans sollicitation d’un avis d’un comité de protection des personnes.

Didier Raoult s’est dit satisfait du constat de l’ANSM, qu’il n’y a jamais eu le moindre essai clinique sur la tuberculose. Pour les manquements graves soulignés par l’enquête, le scientifique assure que ces reproches ne paraissent pas justifier une remise en cause du projet IHU dans son ensemble.