Temps forts

Marseille. Une figure du banditisme marseillais fait casser une condamnation à 10 ans de prison

  • Justice
  • 11/03/2020 à 16h24
  • 01:01
N. GRIZARD N. GRIZARD
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Entendu sur Maritima. La Cour de cassation a annulé mercredi une condamnation de Gérald Campanella, présenté comme une figure du grand banditisme marseillais et spécialiste de la cavale, à 10 ans de prison pour la détention d'un stock d'armes et ordonné un nouveau procès en appel

La plus haute juridiction judiciaire a retenu plusieurs arguments de la défense, notamment le fait que M. Campanella ait été condamné comme récidiviste alors qu'il ne l'était juridiquement pas et que la cour d'appel n'aurait pas dû le condamner en juin 2019 à la fois pour une association de malfaiteurs et une détention d'armes, recouvrant en réalité les mêmes faits.

M. Campanella a déjà été jugé trois fois depuis la découverte en 2013 d'un arsenal de guerre, avec Kalachnikov et pistolets-mitrailleurs Uzi, entre autres, dans le 10e arrondissement de Marseille: par défaut en 2016 alors qu'il était en cavale au Gabon, en sa présence en 2018 puis en appel en 2019. Il avait écopé à chaque fois de 10 ans de prison.