Temps forts

ArcelorMittal condamné pour homicide involontaire

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence a rendu hier (14/11/2018) sa décision dans l’affaire de l’accident mortel de Julien Auberger survenu le 10 septembre 2015.

Julien était géomètre sous-traitant d’ArcelorMittal pour la société SETP, il a trouvé la mort suite à une chute de hauteur sur le chariot 2526 de la PDC, en descendant d’une échelle qui donnait sur le vide, il a fait une chute de plusieurs mètres avant d’être enseveli dans un silo contenant du minerai servant à l’alimentation des hauts-fourneaux.

Il avait 29 ans.

La société ArcelorMittal Méditerranée et SETP sont condamnées pour homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité.

En plus de cette condamnation la société devra verser une amende de 100 000 € ainsi que des dommages et intérêts aux parents de la victime.

Cela ne ramènera jamais notre collègue mais c’est la première fois qu’ArcelorMittal est condamnée si lourdement, le syndicat CGT était partie civile aux côtés des parents de Julien Auberger.

Le drame du 10 septembre 2015 aurait pu être évité et cet événement dramatique doit nous alerter sur la dangerosité de nos métiers de sidérurgistes. Mais aussi sur l’état de nos outils et nos conditions d’interventions dans les zones à risques cela concerne les salariés d’ArcelorMittal et les entreprises sous-traitantes.

 

Communiqué CGT Fos