Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues plus propre grâce à ses habitants!

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'opération Martigues propre s'est terminée sous le vent, mais en beauté! L'opération, qui dure une semaine, invite les habitants de la commune à nettoyer leur quartier. Ce samedi matin, munis de pinces, de tee-shirts et de gants, les Martégaux se sont mobilisés malgré les fortes rafales de Mistral pour enlever les détritus jonchant leurs rues et espaces verts. "Il y avait près de 700 personnes, estime Jean-Baptiste Gonnet, responsable du service propreté urbaine.  C'est une belle mobilisation." Conséquence, et non des moindres: une hausse des déchets ramassé

Cette année, sur toute la durée de l'opération, plus de 30 tonnes de détritus, d'objets volumineux et encombrants ont été récupérés. Chez les volontaires, ce ramassage est une triste surprise. " Je ne pensais pas trouver autant de choses en si peu de temps, constate Wissal, une jeune habitante de Notre-Dame-des-Marins. C'est surtout les mégots et les canettes que l'on retrouve le plus, pourtant, il y a pas mal de poubelles  dans le quartier." Même constat chez ses amies: "Nous non plus on ne pensait pas ramasser autant de choses. Les mégots c'est incroyable. On est un peu dégouté par le comportement des habitants." Parmi les objets insolites, on compte des pièces d'identité, des cartes de séjour et des balles de fusil! 

 Le temps de la sensibilisation

L'opération Martigues propre a été lancée il y a 5 ans. "Malheureusement, on se donne rendez-vous l'année prochaine, a commenté le maire Gaby Charroux. Cette opération c'est un peu comme les Restos du coeur. On pensait la créer pour une année et 5 ans après il y en a encore besoin." L'heure donc est à la sensibilisation des populations. Dans les divers centres sociaux de la commune, cela a déjà commencé. "On a travaillé pendant deux ans sur ce thème, explique Carole Bianucci, adjointe animation du centre social Notre-Dame-des-Marins. On a sensibilisé sur les questions du ramassage, du tri, de l'impact sur la nature." Mais l'ouvrage est de taille car s'il fait écho chez les jeunes sensibilisés, reste à convaincre leurs parents."Ce sont les enfants qui peuvent faire la différence", conclut l'adjointe. C'est aussi la mutualisation des forces qui peut changer la donne. "On pense intervenir davantage dans les centres en proposant des sorties, annonce le responsable du service propreté. On voudrait également intervenir dans les écoles. Expliquer aux enfants combien de temps, par exemple, met un papier pour se dégrader."

Dans les écoles justement, la question de la sensibilisation est aléatoire et dépend des projets de chaque établissement. Dans la circulaire de rentrée 2022, l'Education Nationale reconnait d'ailleurs que "la formation des élèves sur ces thématiques n'apparaît pas suffisante". Tout le travail reste donc à faire. En attendant, la municipalité de Martigues en appelle à la responsabilité de ses services mais aussi à celle de chaque habitant. "Rendre la ville et nos alentours plus propre est à la portée de tous, conclut le maire. Ce sont des gestes que l'on peu avoir à notre porte. Tôt le matin, le service du nettoiement fait un travail formidable. La ville est impeccable. Deux heures après, elle est de nouveau abîmée par la saleté, les sacs d'ordures que l'on dépose ici et là, les mégots de cigarettes et même le chien que l'on promène. Il faut que chacun se sente responsable."