Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

“Je tends une nouvelle fois la main à Benoît Payan pour qu’on travaille ensemble” (Vassal)

“Je tends une nouvelle fois la main à Benoît Payan pour qu’on travaille ensemble” (Vassal)

1/1

“Je tends une nouvelle fois la main à Benoît Payan pour qu’on travaille ensemble” (Vassal)

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Martine Vassal, la présidente de la Métropole a convoqué une conférence de presse avant le conseil de la Métropole qui doit se tenir cet après midi à 14h

 
La présidente de la Métropole a brièvement répondu au rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui étrille la gestion des déchets par l’institution depuis 5 ans. Le rapport condamne notamment la répartition et le contrôle du temps de travail des agents. “Il faut mettre les choses en perspectives. Ce rapport concerne la période 2013-2020, moi je suis en responsabilité depuis 2019 seulement” explique Martine Vassal. “Ensuite il y a eu 2020, la période de crise épidémique, et tout le monde remerciait et applaudissait les éboueurs”.

 
De 2013 jusqu’à aujourd’hui, beaucoup de présidents n’étaient pas encore en responsabilité” ajoute encore la présidente.


Sur la grève, Martine Vassal a également interpellé le maire de Marseille : “Je tends une nouvelle fois la main à Benoit Payan pour travailler ensemble. Il faut cesser ces polémiques stériles”.

 
Sur la grève encore, Martine Vassal explique : “Je me dois aussi de respecter la loi. Cette réforme relève de la loi sur la fonction publique.”

Le conflit lié à la grève a été réglé en 5 jours, mais il reste effectivement des points d’ombres c’est pourquoi j’en ai appelé à la préfecture” reconnaît Martine Vassal. Hier, la présidente de la Métropole a demandé la réquisition de 60 agents pour 3 jours pour déblayer les déchets encore présents dans les rues et après le scandale écologique sur les plages. Par cette réquisition, Martine Vassal assure un retour à la normale dès samedi.

J’ai engagé le dialogue social, on va continuer à travailler en collaboration avec mes collègues et présidents de territoires.”

 
A l’appel de la CGT, la grève des éboueurs se poursuit dans certains quartiers de Marseille, à Istres, Martigues et depuis ce matin dans le pays d’Aix. La CGT n'est pas satisfaite de l’accord trouvé entre la Métropole et le syndicat majoritaire, FO, la semaine dernière.

Le syndicat viendra d’ailleurs manifester cette après-midi devant le Pharo.