Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres : évacuation en cours des algues toxiques

Istres : évacuation en cours des algues toxiques

1/1

Istres : évacuation en cours des algues toxiques

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les algues vertes, les ulves, qui vont et viennent au gré des courants et des vents... Quand elles s'échouent en nombre sur les plages, les gaz qui s'échappent de sa décomposition sont toxiques. Émanent principalement de l'Hydrogène sulfuré (H2S) reconnaissable à son odeur caractéristique d’œuf pourri et le Méthanal (HCHO), plus problématique car inodore mais classé cancérogène avéré

La ville d'Istres est confrontée régulièrement au problème ces dernières années. Récemment elle a dû fermer plusieurs plages: la Romaniquette, le « Port américain » et actuellement celles de Monteau et une partie du Ranquet. Concernant cette dernière, les premières habitations ne sont qu'à quelques mètres, une proximité dangereuse pour les riverains. On relève déjà à une vingtaine de mètres des taux de concentration dans l'air de 0,9 ppm de H2S ou de 1,72 ppm de HCHO. D'après le Gipreb, les normes pour le H2S sont de maximum 10 ppm sur 15 minutes d’exposition et 5 ppm sur 8 h d’exposition.

Depuis ce matin la Ville fait enlever ces ulves en décomposition par une société privée. Masque à gaz de rigueur pour les ouvriers. De un à deux jours pour nettoyer le coin. Rien qu'en septembre, entre le criblage régulier du sable pour le nettoyer ou les enlèvements tel que celui-ci, la Ville a évacué près de 40 tonnes de matière. Des algues qui pourraient tout aussi bien disparaître demain ou après-demain selon les courants...

En vidéo Alain Aragneau, adjoint au maire délégué à la Sécurité urbaine et la Sécurité publique.