Temps forts

Stockage de déchets dangereux à ArcelorMittal, les riverains invités à donner leur avis

Stockage de boues considérées comme des déchets dangereux à ArcelorMittal, les riverains invités à d

1/1

Stockage de boues considérées comme des déchets dangereux à ArcelorMittal, les riverains invités à d

c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Une enquête publique sur un projet d'ArcelorMittal va concerner les habitants de Fos-sur-Mer, Arles et Port-Saint-Louis du Rhône. L'industriel veut augmenter ses capacités de stockage de boues fines, issues du lavage des gaz de hauts fourneaux. Des déchets, résidus de son process de fabrication de l'acier. Ces boues sont décantées, puis déshydratées mais ne sont pas recyclables et sont donc stockées sur le site dans des casiers spéciaux. Elles sont en effet considérées comme des déchets dangereux, car elle contiennent du mercure et du zinc

Des études sur la valorisation de ces boues sont en cours mais rien de concret pour le moment. Arcelor doit continuer à stocker ces déchets sur son site, solution la moins risquée et la moins chère. L'usine a besoin de construire deux nouveaux casiers de 33 000 m2 au total car le premier est arrivé en fin de vie. Ils seront installés à proximité du village d'entreprise et non loin de la nappe phréatique de la Crau. Un dossier sensible donc qui nécessite une enquête publique pour les communes voisines du site : Fos, Arles et Port-St-Louis.

Premier rendez-vous en mairie de Fos-sur-Mer le jeudi 5 mars, de 14h à 17h pour prendre connaissance de ce projet et laisser vos observations. L'enquête publique se poursuivra jusqu'au six avril. Le public peut consulter les résumés techniques et les études d'impact sur les sites : 

http://www.bouches-du-rhone.gouv.fr

http://www.projets-environnement.gouv.fr