Temps forts

Parlement : 20 propositions face au "mauvais état écologique" de l'étang de Berre

N. GRIZARD N. GRIZARD
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Entendu sur Maritima radio : Un rapport parlementaire propose une vingtaine d'actions pour corriger le "mauvais état écologique" de l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône), la plus grande lagune de France, estimant "primordial" de respecter l'objectif européen d'un "bon état des eaux" d'ici 2027

"La probabilité" de passer ce cap "est plus qu'incertaine", concède le rapport de la mission d'information parlementaire sur la réhabilitation de l'étang de Berre, présenté mercredi à l'Assemblée nationale par son rapporteur, le député LREM des Bouches-du-Rhône Jean-Marc Zulesi.

Mais pas question d'utiliser la possibilité offerte par la directive cadre sur l'eau du 23 octobre 2000 de s'affranchir de cette date-limite, insiste la mission présidée par les députés des Bouches-du-Rhône, Pierre Dharréville (PCF) et Eric Diard (LR): "Le recours à cette dérogation ne se justifie pas et l'atteinte des objectifs fixés pour 2027 est primordiale".

Pour améliorer la qualité de l'eau de l'étang de Berre, à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Marseille, la mission parlementaire recommande surtout une réduction supplémentaire des rejets d'eau douce et de limons de la centrale hydro-électrique de Saint-Chamas, une des 11 communes qui bordent cette étendue de 15.500 hectares.

Si la pollution historique, d'origine industrielle et urbaine, "a aujourd'hui complètement cessé", assure le rapport, l'écosystème de la lagune est surtout perturbé depuis 1966 par les rejets de cette centrale qui provoquent une "stratification" des eaux. Conséquence: l'eau salée, plus lourde, plonge en profondeur et "la vie biologique a disparu sur la moitié des fonds de l'étang".