Temps forts

+120 % de voitures électriques en un an et demi dans les Bouches du Rhône

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

« +120 % de voitures électriques avec la prime du Département », c'est Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, et Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence qui l’annonce dans un communiqué

 « Sauver l’économie, c’est urgent. 

Agir en même temps pour la planète, c’est indispensable.

Je suis très impatiente d’entendre les mesures que va présenter le Président de la République, demain, en faveur de l’industrie automobile et en particulier pour dynamiser la filière électrique.

Je me réjouis d’observer que les mesures que j’ai prises il y a plus d’un an et demi, sont désormais plébiscitées au plus haut sommet de l’État.

Le Département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence ont lancé en novembre 2018 l’Agenda environnemental qui prévoit, entre autres actions concrètes pour notre planète, une prime de 5000 euros pour l’achat d’une voiture électrique.

Nous en sommes aujourd’hui à 3000 véhicules financés et le rythme continue d’accélérer. 

Cela représente 120% de voitures électriques en plus sur le territoire.

Notre industrie automobile va mal et Renault en particulier, avec quatre sites français menacés de fermeture. 

Ce sont plus de 900 000 emplois directs et indirects qui sont directement concernés par la crise.

En tant que responsables politiques, nous avons le devoir d’agir au plus vite pour limiter la casse et peser sur les entreprises pour qu’elles relocalisent la production dans notre pays.

Je pense que le soutien aux voitures électriques ne doit toutefois pas être vu comme une solution unique et j’espère que ce bonus pourra être élargi à d’autres catégories de véhicules.

Je pense à ceux émettant moins de 90 ou 100 g de CO2/km ou aux véhicules fonctionnant au gaz naturel qui, en cas d’utilisation de biogaz, affichent un bilan carbone très favorable.

Je pense aussi à l’industrie des vélos électriques que le Département aide également à se développer avec une prime de 400 euros qui a déjà permis d’aider 7000 usagers sur notre territoire.

Je suis d’ailleurs fière de voir qu’un entrepreneur marseillais, Marc Simoncini, vient de lancer la production de vélos 100% français, en sauvegardant par la même occasion l’entreprise Seb, qui fait partie de notre patrimoine en danger !

Mais je veux aller encore plus loin et faciliter aussi le marché des scooters et motos électriques en proposant une aide nouvelle disponible à la rentrée de septembre, qui pourrait être d’un montant de 2000 euros.

Sauver l’économie oui, mais l’écologie aussi ! »