Temps forts

Fos. Le bilan des rejets de saumures de Geosel

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Dans le cadre du développement des sites stratégiques de stockages souterrains de Manosque qui prévoit la création de quatre nouvelles cavités entre 2010 et 2016, GEOSEL a été autorisée, au titre du Code de l’Environnement, à rejeter en mer par un émissaire situé à l'est du Golfe de Fos les saumures de création de ces nouvelles cavités.
L’autorisation accordée à GEOSEL a prévu la mise en place d’un Comité de suivi de ces rejets qui comprend, en particulier, des représentants des administrations concernées, des Mairies de Port-de-Bouc et de Martigues, des plaisanciers et des pêcheurs.
Ce Comité, dont la vocation est d’examiner le bilan des rejets et leurs effets sur le milieu naturel, s’est réuni le 3 juillet dernier à la sous-préfecture d’Istres sous la présidence de Monsieur Simon BABRE, Sous-
Préfet.

Du bilan présenté par GEOSEL et Monsieur Alain RAMADE, Directeur du GERIM (cabinet spécialisé dans le contrôle et le suivi des milieux marins), ressortent les éléments suivants :
- Depuis 2011, environ 14 Millions de m3 de saumures ont été produits dont 4 Millions de m3 ont été rejetés dans le Golfe de Fos à partir de l’émissaire GEOSEL.
- La salinité des eaux et l’envasement à proximité de la zone de rejet de l’émissaire n’ont pas subi d’évolution notable due aux rejets de saumure.
- Aucune des espèces marines n’a subi de modification due aux rejets de saumure. Les poissons notamment, sont nombreux à proximité immédiate de la zone de rejet.

Sur les quatre cavités à réaliser, deux sont aujourd’hui mises en service, les rejets de GEOSEL en 2014 et les années suivantes seront donc plus limités.

Source : Préfecture des Bouches-du-Rhône