Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Mode d'emploi: ça recrute dans le secteur maritime! #épisode 2

  • Emploi
  • 22/04/2022 à 11h10
  • 02:15
G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est un domaine plutôt confidentiel, pourtant de nombreux postes sont à pourvoir. De la maintenance jusqu'au skipper, en passant par la réparation navale ou la conchyliculture, différents métiers existent. Mode d'emploi vous en parl

Vivre en bord de mer n'est pas suffisant pour franchir spontanément les portes des différents ports. Pourtant, dans le maritime, de nombreux métiers existent et beaucoup cherchent du personnel. Une journée de présentation de ces métiers a été organisée à Port-Saint-Louis-du Rhône par Pôle emploi d'Istres. L'occasion de découvrir les coulisses de Port Napoléon, de Port Navy et de rencontrer des conchyliculteurs. "C'est un secteur d'activité assez confidentiel, confie Ambroise Gagneuil, le directeur de Pôle emploi Istres. Pourtant, de nombreuses emprises sont présentes dans les ports. Elles recrutent et certaines forment." Ces entreprises ont toutes leur spécialités. A Port Napoleon par exemple vous pouvez trouver de la mécanique moteur, de l'accastillage, mais aussi du service avec des restaurants ou l'accueil de plaisanciers, sans compter tous les métiers liés à la maintenance et à la réparation des bateaux. "Dans un port, nous avons besoin de plombiers, d'électriciens, mais aussi de fabricants de voile."

Qui peut prétendre à ces emplois ?

"Tout le monde peut trouver un emploi maritime, poursuit le directeur de Pôle emploi. Que l'on soit formé ou non, que l'on ait de l'expérience ou non". En effet, dans certaines entreprises les choses sont claires :"on recherche surtout de la motivation." Chez Yamaha, spécialisé dans la réparation et la maintenance des moteurs, on se charge de former les personnes que l'on embauche. On recrute même en alternance. "On recherche des mécaniciens, explique le gérant. Il faut avoir quelques bases de mécanique. Mais, par exemple, si vous êtes mécaniciens auto, on vous apprend à travailler sur les moteurs de bateaux." La porte est donc ouverte à toutes celles et ceux montrant un brin de motivation. "Il faut vraiment oser franchir le pas, insiste Ambroise Gagneuil. Parce qu'il faut savoir qu'il y a des nombreuses compétences transverses". Ces compétences acquises dans une profession et qui peuvent servir dans une autre. "Quelqu'un qui a travaillé le polyester en fabriquant des piscines par exemple, peut très bien se réorienter vers la fabrication de coque de bateaux." Et dans la mesure où l'entreprise recruteuse ne proposerait pas de formation en interne, de nombreux organismes existent et discernent diplôme ou titres professionnels. 

 

Le lycée de la Mer Paul Bousquet à Sète ici,

Le CFAI d'Istres

L'institut de formation du GPMM ici

La prud'homie de pêche de Martigues, 04 42 42 17 32

La pilotine à Marseille

ASF Plaisance Martigues.