Temps forts

Port-de-Bouc : opération « lycée mort » lundi à Mongrand

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le lycée Mongrand a appris cette semaine que la section Gestion Administration pourrait fermer dès septembre 2020. Cette possibilité, pour l'instant à l'étude est une réflexion en cours au Rectorat d'Aix-Marseille. Elle répond directement au Ministère de l'Education Nationale, qui a décidé de fermer 50% de cette filière au niveau national car considérée comme « non porteuse d'emplois »

Au lycée Mongrand, les conséquences seraient en trois ans la suppression d'1 élève sur 5, de 4 postes d'enseignants et de nombreuses heures en moins pour les professeurs d'enseignement général, ce qui les obligerait à « naviguer » d'établissement en établissement pour compléter leurs heures. Pour les élèves portdeboucains souhaitant s'orienter dans cette filière, il leur faudrait dire "adieu" à l'enseignement de proximité.

Aujourd'hui une délégation d'enseignants de Mongrand a été reçue par le député de la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône Pierre Dharréville, afin de lui faire part de ce problème. Pour lundi 3 décembre, ils appellent à une journée « lycée mort » et demandent aux parents d'élèves de ne pas y envoyer leurs enfants. Sachant que le ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer sera présent à Aix-en-Provence ce même lundi, entre l'école primaire Frédéric Mistral et le lycée Cézanne, les profs iront « l'accueillir » en se mêlant aux enseignants des lycées aixois qui manifesteront, eux, contre la réforme du lycée entre 12 heures et 14 heures.

En vidéo Laurence Pasini, prof d'EPS au lycée Mongrand de Port-de-Bouc.