Temps forts

Port-de-Bouc: opération "lycée mort" à Mongrand

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Demain mercredi à Port-de-Bouc, une action « Lycée Mort » est organisée au lycée Charles Mongrand pour protester et sensibiliser les élèves, les parents d'élèves et la population en général sur la disparition du label ZEP (Zone d'Education Prioritaire) pour les lycées.

Depuis 2014, la refonte de l'Education Prioritaire avec ses dispositifs REP et REP+ (Réseau d'Education Prioritaire) se concentre uniquement sur les écoles et les collèges, comme si les difficultés scolaires et sociales disparaissaient à la porte des lycées. Jusqu'à présent, un moratoire obtenu auprès de la ministre de l'Education Nationale avait fait en sorte que les lycées présents dans ces ex-ZEP devenues REP gardent leurs moyens. Mais à la rentrée prochaine fin du moratoire, tous les lycées professionnels ou d'enseignements général et technologique (LGT) perdront ce label... et les moyens qui vont avec. Sortir de l'Education Prioritaire signifie une dégradation des conditions de réussite des élèves. Le Lycée Charles Mongrand de Port-de-Bouc est de ceux là.

Dès 7h30, les professeurs devant le lycée accueilleront les parents et les élèves pour les sensibiliser à cette perte de moyens éducatifs. Aucun cours ne devrait être donné.

En vidéo les explications d'Eric Lapiana du syndicat CGT-Education et professeur à Mongrand.