Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Baccalauréat : première épreuve "en détente"

M. Rédaction M. Rédaction
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les élèves de terminales ont attaqués leur première épreuve du baccalauréat avec la philosophie. Au programme du jour ? Trois questions et une explication de texte

Les futurs bacheliers ont donc pu remuer leurs méninges sur des sujets divers : "Discuter, est-ce renoncer à la violence ?" ; "L'inconscient échappe-t-il à toute forme de connaissance ?" ; " Sommes-nous responsable de l'avenir ?" ; et une explication d'un extrait du texte De la division du travail social d’Émile Durkheim.

Avec la situation pandémique, les élèves de terminales bénéficient d'un avantage considérable : si leur note à l'épreuve de philosophie est inférieur à la note du contrôle continu, elle ne compte pas. Et malgré l'heure obligatoire de présence en salle d'examen, beaucoup de professeurs s’inquiètent de potentiellement corriger des copies blanches. Les candidats de cette année semblent confiants sur ces divers sujets : la note de la moyenne générale de philosophie sert de bouée de sauvetage au cas où. (vidéo).

La dernière ligne droite de ce baccalauréat pas comme les autres, avec le Grand Oral, débute lundi 21 juin, jusqu'au 2 juillet prochain. Les élèves de terminales sont d'autant plus concentré et investi face à la première édition de cette épreuve inédite. Et passer la philosophie ce jeudi 17 juin, a permis de les mettre en confiance pour la suite.

 

Article et images : Noémie Julien et Alyson Steckmann / Maritima médias